Etoile Sportive Paulhan Pézenas : site officiel du club de foot de PAULHAN - footeo

COMPLEXE DE L’ESTAGNOL. 600 SPECTATEURS ENVIRON. PAULHAN/PÉZENAS (CFA) BAT LA CLERMONTAISE (DHR) 3 TIRS AU BUT À 0 (1-1 À L’ISSU DU TEMPS RÈGLEMENTAIRE ET DE LA PROLONGATION). ARBITRE : M. FAOUZI BENCHABANE. BUT POUR CLERMONT :SARROUY (74E). POUR PAULHAN/PÉZENAS : LALAOUI (67E). AVERTISSEMENTS À CLERMONT : STOÏCA (10E), LAMACHE (16E), CANTIER (23E), GARRIGOS (90E+3). A PAULHAN/PÉZENAS : BENSAÏD (8E), KABORÉ (47E). LA CLERMONTAISE :JULIÉ, CANTIER (SANCHEZ, 94E), SARROUY, DOMENECH, LAMACHE, PILOSSIAN (GARCIA, 71E), DUHAU-MARMON (CAP.), RAMAYE, MUSSOT, GRYNBERG, STOÏCA (GARRIGOS, 90E). ENT. : JEAN-BERNARD REBOUL. ES PAULHAN/PÉZENAS : VÉZIAT, B. CAMARA, BENSAÏD (BILECK, 90E), KABORÉ, LABORDE, M. CAMARA, CHOPLIN, OROQUE, HABOUCH, LALAOUI (CAP.), DEGBO (TAILLAN, 71E). ENT. : PASCAL DAGANY. LE DÉBUT DE MATCH ÉTAIT ENGAGÉ, HACHÉ ENTRE LA CLERMONTAISE QUI JOUAIT À SON RYTHME ET UN ADVERSAIRE DE CFA QUI N’ARRIVAIT PAS À IMPOSER LE SIEN. VÉZIAT SE COUCHAIT SUR LE COUP-FRANC DE GRYNBERG. EN FACE, JULIÉ EFFECTUAIT QUELQUES INTERVENTIONS AÉRIENNES DEVANT HABOUCH PUIS DEGBO. SUR UN CENTRE D’HABOUCH, LE PORTIER CLERMONTAIS STOPPAIT MÊME LE BALLON DÉVIÉ PAR LAMACHE. LE JEU S’ACCÉLÉRAIT ENFIN DANS LES CINQ DERNIÈRES MINUTES DE LA PREMIÈRE MI-TEMPS. SUR UN COUP-FRANC DE DUHAU-MARMON, VÉZIAT DÉGAGEAIT LA BALLE RÉCUPÉRÉE PAR LAMACHE QUI NE CADRAIT PAS SON TIR POUR CONCLURE 45 PREMIÈRE MINUTES FERMÉES. L’ÉCLAIR VENAIT DE LALAOUI, APRÈS L’HEURE DE JEU. SUR UN LONG CENTRE DE BENSAÏD LE CAPITAINE DE L’ESPP CONTRÔLAIT DE LA POITRINE DANS LA SURFACE ET AJUSTAIT LE GARDIEN (0-1, 64E). LA RÉACTION CLERMONTAISE ARRIVAIT VITE DERRIÈRE, SUR UNE VOLÉE NON CADRÉE DE GARCIA SEUL AU SECOND POTEAU, AVANT L’ÉGALISATION DE SARROUY. LE LATÉRAL AU DÉPART DE L’ACTION, SERVAIT GRYNBERG AVAIT DE REPRENDRE SON CENTRE AU BOUT D’UNE BELLE ACTION COLLECTIVE (1-1, 74E). LE SCORE NE BOUGEAIT PLUS ET IL FALLAIT ALLER EN PROLONGATION. LÀ ENCORE LE CLUB DE CFA AVAIT LA MAÎTRISE DU JEU, MAIS LES DEUX ÉQUIPES SE NEUTRALISAIENT AVEC UNE SEULE OCCASION AU CRÉDIT DES LOCAUX ET DE GARCIA QUI CROISAIT TIR TROP SON TIR. IL NE RESTAIT PLUS QUE LES TIRS AU BUT POUR DÉSIGNER LE VAINQUEUR ET À CE JEU LÀ, CE SONT LES VISITEURS QUI ÉTAIENT LES PLUS ADROITS. SI LALOUI FRACASSAIT LA TRANSVERSALE SUR SON PREMIER TIR, VÉZIAT STOPPAIT LES FRAPPES DE RAMAYE, DUHAU-MARMON ET GARCIA. ENTRE TEMPS, LABORDE ET OROQUE AVAIT MARQUÉ, AVANT LE PÉNALTY DE LA QUALIF’ TRANSFORMÉ PAR TAILLAN. ALAIN MENDEZDEPLACEMENT DANS LE VAR POUR UNE VICTOIRE. JAMAIS DEUX SANS TROIS, APRÈS UNE VICTOIRE EN CHAMPIONNAT CONTRE MARTIGUES PUIS À SAINT GILLES EN COUPE, LES HOMMES DU PRÉSIDENT BERGER ESPÈRE QUE LE PROVERBE SE RÉALISERA EN DÉPLACEMENT À HYÈRES.LES VAROIS SONT 15 ÈME AU CLASSEMENT AVEC 5 POINTS POUR 1 VICTOIRE, 2 NULS3 DÉFAITES (4 BUTS POUR, 8 CONTRE). PAULHAN PÉZENAS EST 7 ÈME AVEC 8 POINTS POUR 2 VICTOIRES, 2 NULS T 2 DÉFAITES (8 BUTS POUR, 12 CONTRE). LES STATISTIQUES PLAIDENT EN FAVEUR DES POULAINS DE DAGANY, MAIS NOUS SAVONS QU'IL N'Y A PAS DE LOGIQUE EN FOOTBALL ET QUE TOUT EST REMIS EN QUESTION À CHAQUE RENCONTRE. LES ÉQUIPIERS DE LALAOUI DEVRAIENT ÊTRE AU COMPLET ET CRAVACHENT DUR CETTE SEMAINE À L’ENTRAÎNEMENT POUR CONTINUER SUR LA DYNAMIQUE POSITIVE DES 2 DERNIÈRES VICTOIRES. LA PHB SE DÉPLACERA À LOUPIAN POUR SON SECOND MATCH DE CHAMPIONNAT, ALORS QUE LES ÉQUIPES DE JEUNES REPRENNENT PROGRESSIVEMENT LA COMPÉTITION.CHAMPIONNATYY

  

  

 

SAISON 2017 - 2018 CFA

______________________________________

 

Week-end du 16 et 17 décembre

National 2 : SETE - ESPP samedi à 18 heures.

UN DERBY POUR FINIR L'ANNEE

Belle affiche pour ce dernier match de l'année 2017. Samedi 16 décembre à 18 heures l'étoile se déplacera chez nos voisins et amis Sétois. Beau derby en perspective pour ces 2 équipes héraultaises qui évoluent en national 2 et occupent la même place au classement. Si L'ESPP s'est inclinée à domicile contre Toulon, les maritimes ont ramené un bon match nul de Bergerac. Le capital confiance sera dons chez les "vert et blanc". Mais les hommes de Dagany qui se sont fait piéger tactiquement avant de réaliser une bonne seconde mi-temps ont à cœur de finir cette fin d'année en beauté. Cette affiche devrait attirer un public nombreux. Quel que soit le résultat de cette dernière rencontre de l'année, le bilan des hommes de Puertas et Henry est intéressant vu le début de saison catastrophique de es équipiers de Poueys qui avaient enregistrés 5 défaites consécutives.

-------------------------------------------------------------------

Week - end du 9 et 10 décembre

National 2 : ESPP : 0- Toulon: 0 à 18 heures samedi stade des Laures.

Régional 1 : Baillargues St Brest : 0-ESPP2  : 0à 15 h , dimanche.

FIN DE SERIE POUR L'ESPPP

Après une série de huit matchs sans défaite les poulains de Dagany viennent de s'incliner pour le dernier match à domicile de l'année contre Toulon. L'adversaire Varois était de taille XL et les équipiers du capitaine Poueys n'ont pas à rougir de ne pas voir continuer la série face à cette très bonne équipe Toulonnaise candidate à l'accession. Après avoir encaissé 2 buts, Dagany a modifié l'organisation de son équipe qui a permis en seconde période une révolte et une possession de la balle, malheureusement infructueuse au tableau d'affichage. Samedi prochain un nouveau challenge attend les sang et or face aux blanc et vert de nos voisins et amis Sétois qui occupent la même place au classement. Grosse perf des seniors 2 qui ramènent 2 points de Baillargues avec un gros match de Charly dans les buts.

PAULHAN/PÉZENAS 0 SC TOULON 2 Stades des Laures de Paulhan. Mi-temps : 0-2. Arbitre : M. Dimitri Kristo. Buts : Kamin (9e), Diallo (24e). Avertissements à Paulhan/Péz. : I. Sylla (5e), Koné (55e). À Toulon : Medoukali (3e), Diallo (58e).   ES Paulhan/Pézenas : Yattara, Thalamy, Rachid, Laborde, Poueys, B. Camara, I. Sylla, Oroque (M. Sylla, 35e), Koné (Alram, 66e), Mheyaoui, Ybnou-Charaf. Ent. : Pascal Dagany.   SC Toulon : Viviani, Leleu, Atlan, Sahnoune, Medoukali, Palhares, Moulet, Kamin, Diallo (Preira, 75e), Gomis (Adim, 64e), Djaballah (Bayo, 83e). Ent. : William Prunier.   Les Héraultais de Paulhan/Pézenas ont subi un coup d’arrêt après huit matchs sans défaite hier, contre une belle équipe de Toulon qui ouvrait vite la marque sur un tir tendu de 20 m de Kamin (0-1, 9e). Ce but changeait la donne, et donnait confiance à des Varois dominateurs en première période. Sur une mauvaise relance, les visiteurs récupéraient la balle et Diallo filait crucifier Yattara (0-2, 24e). Difficile de faire pire entame pour des locaux reputés pour leur solidité défensive, trop imprécis pour se montrer dangereux. Viviani attentif, sortait bien devant Koné. Le coach Dagany, changeait son dispositif avant la pause en faisant entrer Mohamed Sylla en attaque. Mais ce sont les Toulonnais et Djaballah qui rataient la balle du 3-0 avant la pause. A la reprise Yattara détournait le tir de Gomis avant la réaction enfin de l’ESPP. L’équipe passait à quatre derrière et faisait monter son capitaine Poueys au poste d’avant centre à l’heure de jeu. Elle obtenait des coup-francs et des corners et bousculait enfin Toulon, mais sans trouver l’ouverture. La fin de match était alors débridée, les Héraultais tentant de recoller au score mais Viviani captait plusieurs ballons aériens, dont un sur la tête de Poueys. Kamin, sur un centre d’Atlan ne cadrait pas sa reprise pour des visiteurs qui ne sortaient que rarement de leur moitié de terrain en fin de match. Le portier du Sporting intervenait encore deux fois pour rassurer sa défense, contre des locaux qui auraient mérité de réduire l’écart en fin de match. Et qui se sont réveillés trop tard.        

--

Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

 

----------------------------------------------------------------

Week - end du 2 et 3 décembre.

National2 ESPP : 2- Monaco : 1Samedi 2 décembre à 18 h Stade des Laures.

Régional 1 : ESPP2 - Atlas Montpellier à 15 h Dimanche.

EN QUATRE MINUTES L'ESPP DYNAMITE LE ROCHER MONEGASQUE.

Samedi au stade des Laures de Paulhan les forces célestes de l'étoile sont venues à bout des forces terrestres du rocher Monégasque. Oui L'ESPP est le plus petit club du groupe de National 2, oui l'ESPP est le plus petit budget du groupe, oui L'ESPP  a des installations modestes, mais cette équipe a des ressources morales et un esprit de corps au dessus des grands clubs que nous rencontrons. L'étoile a épinglé à son tableau de chasse Monaco, Bordeaux, Nice, Marseille, Martigues..... 8 matchs sans défaite et seulement 2 buts encaissés. Le point fort de l'équipe est la défense, Dagany avec lucidité a su s'appuyer sur cet atout pour mettre en place un nouveau système de jeu. Avec quelques modestes bouts de ficelle, il a su construire unc filet collectif et humain dans lequel de nombreuses équipes huppées se sont fait piéger.Cela rappelle la performance de Montpellier qui réalise des prouesses face aux grosses cylindrées. Personne, sauf Dagany , Martinez et le staff, n'aurait parié que les équipiers de Poueys seraient à ce niveau suite au début de saison compliqué et au retard pris dans la préparation à cause des soucis administratifs. Les hommes des présidents Puertas et Henry ont su aller puiser très loin des ressources mentales pour infirmer les propos négatifs de certains détracteurs et donneurs de leçons de début de saison, qui soudain découvrent les vertus de cette jeune équipe. Belle leçon d'humanité et surtout d'humilité et de modestie. La réception de Toulon samedi prochain sera une opportunité pour fructifier le bon parcours actuel .

ES Paulhan-Pezenas 2

AS Monaco 1 

Mi-temps : 0-0

Arbitre : M. Garrigues

Buts pour l'ESPP : I. Sylla (71e), Alram (74e)

But pour l'AS Monaco : Alioui (64e, sp)

Avertissement à l'ESPP : Villa (88e)

Avertissement à Monaco : Appin (89e)

Composition de l'ESPP : Yattara - Thalamy, Laborde, Poueys (cap.), Camara - Villa, Rachid, M. Sylla - I. Sylla, Habouch, Kone. Entré en jeu : Alram

Composition de Monaco : Hadege - Nguinda, Ouedraogo, Mbae (cap.), Etienne - Diallo, Appin, Zerkane, Irie - Bongiovanni, Alioui.  Entrés en jeu : Ngakoutou, Mbock



L'ESPP s'est donné de l'air, hier soir, en venant à bout de la réserve de l'AS Monaco. Au terme d'un match intense et rythmé, malgré une brise glaciale, les hommes de Pascal Dagany ont renversé la situation dans les 20 dernières minutes.

Le premier acte est équilibré, et les deux équipes se rendent coups pour coups. Les Héraultais se montrent notamment menaçants sur une frappe de Villa difficilement captée par le gardien. La réserve Monégasque, elle, procède surtout par contre-attaque et alterne le bon et le moins bon. Le score nul et vierge est finalement logique à la pause, entre deux formations qui ont connu temps forts et temps faibles.

La partie va alors se décanter à la reprise. Après avoir touché le poteau quelques instants plus tôt, Monaco ouvre le score grâce à Alioui, sur penalty. Mais Paulhan-Pezenas réagit rapidement et prend même les devants, grâce à deux buts successifs de Sylla et Alram, en moins de 5 minutes. La défense de l'ESPP tiendra bon aux ultimes assauts Monégasques, et réalise une bonne opération au classement. La réserve de la principauté, elle, perd du terrain sur le haut de tableau.

 

 

--

Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

Réactions de joueurs.

Laborde : nous sommes heureux de cette victoire, car elle bonifie le point pris à Marseille et contre Grasse. On garde notre invincibilité depuis 8 matchs. Notre objectif est de la conserver le plus longtemps possible. Pour ce la il faut continuer à travailler avec cet état d'esprit. Félicitations à tout le groupe.

Poueys : c'est une grosse satisfaction d'avoir pris 3 points contre une belle équipe de Monaco. On a concédé un but sur un penalty généreux. Mais on su revenir dans la partie rapidement puis mener au score grâce à l' énorme mental de ce groupe de 20 joueurs, car ce n'est pas 14 - 15 ou 16 joueurs mais une vingtaine qui participe à cette remontada depuis la 6 ème journée où on avait 0 points. On va recevoir une grosse équipe de Toulon, à nous de prendre encore des points. Félicitations à tout le groupe et aux supporters venus nous soutenir malgré le froid.

Oroque : on s'attendait à un match difficile contre ce qui se fait de meilleur au niveau centre de formation. On a montré beaucoup de caractère pour revenir dans le match et l'emporter. On est heureux mais il faut continuer avec cet état d'esprit pour atteindre nos objectifs. Il reste 2 matchs avant la trêve, avec tout d'abord Toulon que nous allons préparer avec sérieux pour continuer notre série. Bravo à tous.

 

 

------------------------------------------------------------------

Week - end du 25 et 26 novembre.

National 2 : OM2 : 0 - ESPP: 0 samedi à 18 heures

Régional 1 : Saint Jean de Védas : 1-ESPP2 :0dimanche à 15 h.

L'étoile ramène un bon nul de la  la cannebière .

C' est avec une grande frustration que les sang et or sont revenus de Marseille, car ils auraient pu ramener les 3 points de la victoire. Mais c'est un point de plus que les équipier de Poueys ont engrangé pour la suite du championnat. L'ESPP va recevoir 2 fois de suite : Monaco et Toulon. 

 

OL. DE MARSEILLE II ..................0

PAULHAN/PÉZENAS ..................0

Stade Marcel Cerdan.

Arbitres : R.Potier (assisté de C.Ghzal et

A.Abdelgheffar).

OM II : Escales – Marasovic (13, 77e),

Perrin, Bédimo, Abdallah - Philiponeau, Zakouani, Ahmed (cap.) – Haddou, Mendy

(12, 71e), Chabrolle.

PAULHAN-PÉZENAS : Yattara- Thalamy,

Poueys (cap.), Laborde, Rachid – Camara,  I.Sylla, Villa – M.Sylla (15, 77e), Kone

(12, 84e), Ybnou (13, 68e).

Entraîneur : P.Dagany.

L’ES Paulhan-Pézenas est allée chercher un point chez l’Olympique de Marseille.

Dans un match où les Provençaux ont eu la maîtrise totale du ballon, les Héraultais

auraient pu l’emporter suite à quelques contres mal négociés par les attaquants

de Pascal Dagany. La partie démarre fort avec des Paulhanais dangereux d’entrée. Sur un pressing intense des Marseillais, le capitaine Julien Poueys dégage loin devant et Anibal Kone surprend tout le monde dont Henri Bédimo, mais il  bute sur un Florian Escales inspiré côté fermé. À la demiheure de jeu, les jaune et rouge ne profitent pas d’un cafouillage sur un corner mais aucun Héraultais n’arrive à pousser le ballon dans le but (28e). Dans un match sans rythme, il n’y aura plus rien jusqu’à la pause. Des contres (presque) efficaces Le deuxième acte est légèrement plus animé avec quelques occasions marseillaises et de jolis contres paulhanais mais personne ne fait mouche. La dernière très belle opportunité sera pour les hommes de Dagany mais Mamor Kaboré tombe une nouvelle fois sur un Florian Escales qui aura été le seul marseillais en vue hier soir. Pour le coach héraultais, le point est bon à prendre « on prend un point pour lequel on aurait signé avant le match, mais il y a cette légère déception de ne pas avoir converti les occasions. Ce n’était pas du grand spectacle mais on gratte un nouveau point ». Prochain rendez-vous dans deux semaines face à Toulon pour l’ESPP.

DAVID BEN FRECH

Le prochain rendez -vous sera Monaco et non Toulon , car Monaco et Paulhan Pézenas se sont entendus pour avancer le match prévu à mi décembre.

----------------------------------------------------------------

Week-end du 18 et 19 novembre

National 2 : ESPP :0 - Grasse :0 Samedi 18 à 18 heures

Departemental 1 : ESPP2- RC Agde 2 

 

PAULHAN/PEZENAS : 0 - GRASSE : 0 Stade des Laures de Paulhan. Arbitre : M. Samir Zolota. Avertissements à Paulhan/Pézenas : Villa (9e), Kaboré (93e, banc de touche). À Grasse : Onda (44e).   ES PAULHAN/PEZENAS : Yattara, Thalamy, Fofana, Poueys (cap.), Laborde, B. Camara, Villa, Rachid, Koné, Mheyaoui, Ybnou-Charaf (M. Sylla, 70e). Entraîneur : Pascal Dagany.   RC GRASSE : Camus, Abt, Chauvet (Caddi, 54e), Artheron, Robalo, Medjian, Minasi (cap.), Onda (Meftah, 76e), Malatini (Baldacchino, 83e), Campeon, Gomes. Entraîneur : Loïc Chabas   Paulhan/Pézenas a pris un point hier à domicile face à Grasse qui les précédait au classement au terme d’un match où les deux équipes, prudentes, se sont neutralisées. Le début de partie était équilibré, joué sur un bon rythme mais il fallait attendre une tête de Koné au dessus pour voir la première occasion du match peu avant la demi-heure de jeu. Mheyaoui tentait dans la foulée sa chance de loin, mais sans cadrer. Paulhan/Pézenas accentuait la pression en fin de mi-temps. Sur un coup franc d’Ybnou-Charaf, Poueys monté aux avants postes voyait sa tête repoussée par un défenseur. Deux minutes plus tard, bis repetita mais cette fois, c’est le portier visiteur Camus qui s’envolait pour claquer le ballon qui filait sous sa transversale. La partie gardait une bonne intensité à la reprise, mais trop de déchets empêchaient les deux équipes de se montrer dangereuses. Les Grassois finissaient même mieux que leurs adversaires et Yattara captait en deux temps la volée e de Malatini, avant d’arrêter la balle sur un tir en pivot écrasé de Meftah. Un coup franc et deux derniers corners dans les arrêts de jeu donnaient des sueurs aux supporters locaux, heureux de voir Camara, Laborde et Poueys dégager loin les ballons. Et permettre de garder un 0-0 synonyme d’un point dont se contentera l’ESPP.   --  Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Week - end du 11 et 12 novembre 

Coupe de l'occitanie : Claira Salanca FC : 0 - ESPP   : 2   Victoire de l'ESPP aux prolongations, grâce à 2 buts d'Ybnou.

Coupe de l'Hérault 17 ans: Jacou - ESPP Samedi 11 à 17 h.

Seniors 1 match amical à Montpellier Samedi matin. L'ESPP s'est imposé 1 à 0. But Annibal Koné.

 

poueys julien capitaine.jpg

Capitaine Poueys .

Week-end du 4 et 5 novembre.

National 2 : Bordeaux 2 : 0- ESPP:0 samedi 18 heures

Malgré l'absence pour blessures de plusieurs joueurs ( Oroque,Habbouche) et suspensions ( Ybnou, Kabore) l'ESPP avec de jeunes joueurs ramènent un bon nul de Bordeaux.

 

Régional ESPP 2 - Canet 15 h à Canet dimanche .

 

Paulhan/Pézenas revient avec un bon point

STADE BORDELAIS ................0

PAULHAN/PEZENAS ..............0

Stade Sainte-Germaine.

Mi-temps : 0-0.

Arbitre : M. Bollengier.

Avertissements à Stade Bordelais :

Dia (64e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas

: Thalamy (18e), Koné (88e), Sylla

(90e+1).

STADE BORDELAIS : Diafuka, Blasco,

Legrand, Roland, Gostisbehere (cap), Fall, Messiba (Dia 62e), Ducasse,

Bahassa, Valla (Roux 85e), Gadji (Janin 73e).

Entraîneur : Torres.

PAULHAN/P EZENAS : Yattara,Thalamy, Konongo, Laborde, Poueys

(cap), B. Camara, Sylla, Villa, Kone, Mheyaoui, Rachid (Alram 66e).

Ent. : Pascal Dagany.

Entre une équipe héraultaise en confiance après trois victoires successives et un Stade Bordelais qui restait sur deux revers consécutifs, l’explication n’a pas tenu toutes ses promesses. Les deux équipes s’observaient en début de match et le jeu se cantonnait au milieu du terrain. Il fallait attendre la 19e pour assister à la première frappe dangereuse qui était l’oeuvre de Rachid. L’attaquant visiteur, dans la surface, ouvrait son pied, mais le cuir frôlait la cage adverse. Face à leurs hôtes qui évoluaient avec une défense renforcée à cinq joueurs, les joueurs de Pascal Degagny allaient dominer cette première période, à l’image de Kone qui se montrait très entreprenant. Mais son tir en pivot à l’entrée de la surface passait juste audessus (30e). Il bénéficiait ensuite d’un décalage de Rachid après s’être parfaitement démarqué, mais là encore la frappe du numéro 9 héraultais tutoyait la transversale (35e). En face, les locaux subissaient et ne parvenaient pas à se montrerdangereux. Yattara n’avait aucune difficulté à bloquer une tentative lointaine de Ducasse (37e).Alors qu’un léger brouillard commençait à tomber sur le terrain, les deux équipes rejoignaient les vestiaires et tout restait à faire. A la reprise, la physionomie du match changeait totalement. Les Héraultais font de la résistance Les Bordelais, sans doute remués par leur entraîneur, essayaient de hausser le ton en se montrant plus offensifs. Mais les approximations se multipliaient de part et d’autre, à l’image d’un tir de Gadji qui passait à 5 mètres au-dessus (61e). Au Stade Bordelais, Dia, un attaquant, remplaçait un milieu très défensif, ce qui confirmait les nouvelles intentions des joueurs locaux. Le match se résumait ensuite en une attaque défense durant laquelle les partenaires de Julien Poueys faisaient de la résistance jusqu’au coupde sifflet final après un arrêt décisif de Yattara sur une reprise de la tête de Dia (84e). L’ESPP ramenait finalement un bon nul de son déplacement en terre girondine. Avec ce match nul, Paulhan/ Pézenas reste 11e au classement et recevra Grasse (10e) pour la prochaine journée de championnat.

FÉLIX CHIOCCA

 

 

 

 

Réactions de joueurs.

Capitaine Poueys :On est satisfait de ce point pris à l'extérieur. On aurait pu mener 2 à 0 à la mi-temps avec 2 occasions franches. Mais on a souffert en deuxième mi-temps. On continue la série avec 2 nuls et 3 victoires en 5 matchs . On revient de loin, mais il ne faut rien lâcher car le classement devant et derrière nous est serré. On a 15 jours pour prépare le match contre Grasse. Avec cet état d'esprit défensif et un peu plus d'ambition dans le jeu, on gagnera des matchs.

Les seniors 2 forts de leur victoire contre Montarnaud et Maugio iront  dimanche à 15 heures rencontrer nos voisins et amis de Canet. L'ESPP est 7 ème avec 12 points, Canet pointe à la 11 ème place avec 5 points mais compte un match en moins. Cette rencontre est cruciale pour les Canétois qui seraient décrochés en cas de défaite. Les performances des hommes de Lin Stéphane sont souvent tributaires des retombées du groupe de l'équipe fanion.

-----------------------------------------------------------------

Week-end du 28 et 29 octobre

National 2 : ESPP : 1- Martigues :0

Une victoire qui fait du bien.

 

Avec cette victoire l'ESPP se donne un peu d'air au classement et se retrouve 10ème avant son déplacement à Bordeaux. Martigues a eu la possession de la balle en première mi-temps sans être dangereux. C'est l'étoile par Laborde sur une tête qui aurait mérité d'ouvrir le score. En deuxième période le jeu a été plus équilibré et Paulhan Pézenas a réussi a marqué. Le système de jeu mis en place par le coach a payé comme contre Tarbes et Nice. Les supporters étaient heureux. Il est difficile de s'expliquer comment une équipe qui s'est imposée contre une grosse cylindrée de national 2 a pu perdre contre Argelès. C'est cette incertitude qui fait l 'intérêt du sport. A choisie ce scénario est préférable à une victoire en coupe et une défaite contre Martigues.

PAULHAN/PÉZENAS 1 MARTIGUES 0 Stade des Laures. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Anthony Ustaritz. But : Ibrahima  Sylla (71e). Avertissement à Paulhan/Pézenas : Villa (27e). A Martigues : Tsobgni (70e).   ES PAULHAN/PEZENAS : Yattara, Thalamy, Konongo, Laborde, Poueys, B. Camara, Villa, Oroque (I. Sylla, 55e), Habouch (Alram, 72e), Koné, Ybnou-Charaf. Ent. : Pascal Dagany.   FC MARTIGUES : Maddaloni, Ba, Leparmentier, Kouagba, Tsobgni, Gharbi, Douhet (Ibouroi, 79e), Kanté, Alo’o Efoulou, N’koum (Fourrier, 63e), Ouchmid (Zouaoui, 63e). Ent. : Farid Fouzari.   Vexés après leur élimination sans gloire au 6 tour de la coupe de France une semaine plus tôt, les joueurs de l’ES Paulhan/Pézenas sont allés chercher une troisième victoire consécutive en championnat contre une belle équipe de Martigues. La partie débutait sur un air de déjà vu, avec des Héraultais qui installaient un bloc bas, avec cinq défenseurs, laissant la possession balle aux Martégaux. Sur un ballon récupéré plein axe, Douhet frappait des 25 m mais son ballon passait au dessus. La réponse de l’ESPP arrivait sur un centre de Konongo, monté aux avant-poste, Laborde se jetait premier poteau mais ne cadrait pas sa tête. Les locaux subissaient au fil des minutes la pression mais restaient solides, sans concéder d’occasions. À l’exception d’un tir à ras de terre de Gharbi sur lequel se couchait Yattara. Paulhan/Pézenas était un peu au retour des vestiaires, sans toutefois arriver à exploiter quelques bonnes situations de contre. Les Provençaux remettaient un coup de pression, et au plus fort de la tempête, les Héraultais se montraient très réalistes. Sur un coup-franc d’Ybnou-Charaf, Laborde plaçait un coup de tête détourné sur sa ligne au prix d’un arrêt réflexe par Maddaloni. Ibra Sylla, qui venait d’entrer en jeu un peu plus tôt héritait de la balle sur la droite et l’expédiait dans les filets malgré la parade du portier visiteur (1-0, 71e). La suite est facile à deviner avec une équipe de Martigues qui se rue à l’assaut, mais butent sur des têtes, des pieds et le courage des hommes de Dagany qui, à défaut d’être spectaculaires s’accrochaient à leur but d’avance.  Des efforts récompensés par une explosion de joie au coup de sifflet final. Ouf ! ALAIN MENDEZ

Pour voir le classement cliquez sur le lien en dessous.

http://www.foot-national.com/classement-national2-groupe-a.html

Ybnou un des artisans de la victoire

Frustration ! Voilà le mot qui peut résumer l’état d’esprit des Martégaux après avoir vu leur série prendre fin dans l’Hérault. Daouda Ba et ses partenaires auront eu le ballon et campé dans le camp de Paulhan-Pézenas qui leur a volontiers laissés la maîtrise du match. Mais voilà, si les Sang et Or auront eu la possession, si ce n’est sur des frappes lointaines de Gharbi ou Douhet, ils n’auront que trop rarement inquiété Yattara. Pour ne pas dire pas du tout. Même constat sur les phases arrêtées sur lesquelles les Sang et Or n’auront pas su peser, la faute à trop d’imprécision dans leurs tentatives. Bref, les hommes de Farid Fouzari seront tombés dans le faux rythme imposé par les Héraultais. Et ils étaient prévenus ! Si bien qu’il leur aura manqué de la percussion et parfois un brin de folie mais aussi d’engagement pour attaquer le ballon. Ainsi parvenir à bouger un solide bloc héraultais. Techniquement supérieur, le FCM ne sera jamais parvenu à prendre en défaut une défense à 5 conduite par Poueys, l’ancien attaquant reconverti libéro avec succès depuis 4 journées puisque l’ESPP ne perd plus. Un bloc compact qui ne se sera jamais livré. Sauf une fois, à l’approche du dernier quart d’heure sur la seule tentative héraultaise. Les Martégaux ne parvenaient pas à se dégager et le cuir revenait sur Sylla excentré côté droit le long de la ligne de but. Le milieu de terrain tentait une frappe du gauche à mi-hauteur. Certes légèrement dévié, le malheureux Maddaloni peut-être surpris, laissait filer le ballon dans ses filets (1-0, 70e). Les 20 dernières minutes ressemblaient au reste du match. Malgré sa maîtrise mais trop peu de solutions, le FCM s’inclinait malgré l’entrée de sang-neuf. Un coup d’arrêt après cinq rencontres de rang sans défaite dont deux succès en championnat. Un accroc que l’on oubliera seulement si les Martégaux rectifient le tir samedi prochain contre Mont-de-Marsan (18h). Mais un échec qui ne doit pas remettre en question la bonne passe du FCM jusque-là !

Article du site Martigues.

LES MARTEGAUX SAVAIENT ......

 Face à un relégable, les Martégaux auront la faveur des pronostics. Sauf que les Héraultais sont, comme le FCM, sur une bonne dynamique. Repêchée in-extremis, l’ESPP a vécu un début de saison cauchemardesque avec cinq défaites de rang. Avec l’arrivée de renforts, la formation héraultaise a enfin lancé sa saison avec un nul à Hyères puis deux succès contre Tarbes et à Nice. Autant donc ne pas se fier au classement ! La partie promet d’être plus indécise qu’il n’y paraît entre deux équipes qui voudront poursuivre leur série. Les Sang et Or seront privés de Thomas Wilwert et Samir Belloumou qui sont suspendus. Pas dans le groupe qui a décroché la qualification à Hyères, Cédric N’Koum et Paul Alo’o Efoulou sont de retour. A noter aussi la présence du jeune Maxence Maisonneuve en défense. Le FCM visera la passe de trois en championnat et devra pour cela rester sur ses gardes face à une équipe qui ambitionnera de sortir de la zone rouge. Aussi de se faire pardonner de son élimination en coupe de France à Argeles, formation de R1 qui avait aussi sorti Béziers. Là-encore, ne pas alors se fier alors à ce résultat. Bref, vous l’aurez compris, le match est loin d’être joué d’avance. Les Martégaux sont prévenus et devront rester sur leurs gardes. Surtout face à une équipe contre laquelle le FCM n’a toujours pas gagné en championnat…

Départementale 1 : ESPP 2 : 2 - Maugio :1 - Carnon à 15 h dimanche stade des Laures.

LES SENIORS DE L'ESPP EN MODE RACHAT.

 Les seniors B de Stéphane Lin se sont imposés 2 à 1 à domicile contre Maugio-Crnon, terminnt en beauté le week-end pour les seniors  de l'étoile. Du côté des jeunes , avec les vacances le championnat est en sommeil. Mais un stage pour les jeunes est organisé par l'ESPP.

-------------------------------------------------------------

Week-end du  21 et 22 octobre.

Coupe de France : Argelès :2 -ESPP:1 , dimanche 22 à 15 h.

Championnat départementale: Frontignan:3 - ESPP 2 : 0, dimanche 12 h 30 à Frontignan.

L'ESPP quitte la coupe par la petite porte avec une grosse déception. L'étoile menée 1 à 0 jusqu'à la 70 ème minute avant de perdre pied après une mauvaise seconde mi-temps.

--------------------------------------------------------------

Week - end du 14 et 15 octobre. : 2 belles et importantes victoires pour nos seniors.

National 2 : Nice : 0 - ESPP : 2  samedi 14 à 18 h à Nice

Les guerriers Héraultais .

ET DE 5 !

Voilà 5 matchs sans défaites pour l'ESPP dont une deuxième victoire en championnat. YBNOU et Saïd sont les buteurs. Cette victoire contre une equipe qui alignée 5 joueurs de ligue 1 est un beau pied de nez aux détracteurs de début de saison quand l'étoile qui démarrait la saison dans des conditions particulières avait besoin de leur soutien plus que de leurs critiques. 

LA BONNE AFFAIRE POUR PAULHAN PEZENAS.

 

OGC NICE II ..............................0

PAULHAN/PÉZENAS .................2

Stade Charles Erhmann. M-T : 0-0.

Arbitre : G. Korbas

Buts pour Paulhan-Pézenas :

Ybnoucharaf (67e) et Habouch (77e).

Avertissement à Nice : Lusamba (27e).

Avertissements à Paulhan-Pézenas :

Poueys (61e) et Habouch (67e).

PAULHAN-PÉZENAS : Boucherat –

Kabore, Konongo, Laborde, Poueys

(cap) – Villa, Koné (Rachid, 36e), Oroque,

Camara (Mheyaoui, 62e) –

Habouch, Ybnoucharaf (Alram, 87e).

Entr : P. Dagany.

Les joueurs de l’ES Paulhan-Pézenas ont réussi ce samedi soir une très bonne opération en s’imposant sur la pelouse des réservistes de l’OGC Nice. En première période, pas grand-chose àse mettre sous la dent. Les Héraultais ont du mal à se frayer un chemin vers la surface azuréenne. Mais sa tentative s’écrase malheureusement sur la barre. Au retour des vestiaires, les hommes de Pascal Dagany reviennent avec des intentions plus fermes. Camara est trouvé en profondeur côté gauche.Ce dernier centre en retrait pour Ybnoucharaf qui fusillele gardien niçois depuisl’entrée de la surface (0-1,67e).Ybnoucharaf porteles HéraultaisPuis, dix minutes plus tard,le premier buteur se mue enpasseur décisif sur un coup franc qui trouve la tête deSaïd Habouch. Il croise sa tête et le ballon trouve lechemin des filets niçois pour la deuxième et ultime fois(77e ( Paulhan-Pézenas s’adjuge la victoire sur une équipe niçoise, certes, qui compte plus d’individualités (5joueurs ont déjà évolué en Ligue 1), mais beaucoup moins efficace et structurée que les Héraultais sur cette rencontre. Une victoire méritée qui en appelle d’autres.

NICOLAS MISON

REACTION DU COACH.

Belle victoire collective face à une très belle équipe Niçoise. Nous avons respecté notre plan de jeu: très bien organisés avec de la qualité dans l'animation offensive, surtout en deuxième mi - temps. Cette victoire confirme notre regain de forme. J'ai une pensée pour tous les gens qui aiment le club, pour nos équipes de jeunes et leurs éducateurs. Venir gagner ici est bien pour notre belle histoire. Bravo à tous , la route est longue.

 

 

Departementale 1 : ESPP2 :  - Montarnaud :0dimanche à 15 h au Stade des Laures.

La jeune équipe de départementale 2 (ex  PHA )bien encadrée par Véziat Rémi et Cissé Momo s'est imposée logiquement 1 à 0 contre une très bonne équipe de Montarnaud avec des joueurs chevronnés tel que Cantier et Sanchis. Cette victoire  fait du bien autant sur le plan comptable que psychologique. Avec ses 2 victoires et le plateau des jeunes samedi matin ce week-end est tout bénef pour la vie du club.

 

 

 

----------------------------------------------------------------------

TIRAGE COUPE DE FRANCE :

ESPP - ARGELES à ARGELES.

 

 

 

WEEK-END du 7 et 8 octobre.

COUPE DE FRANCE : Samedi 7 oct  à 18 h à AGDE .

AGDE :2- ESPP:2 . ESPP se qualifie aux tirs au but.

Quatre matchs sans défaite dont trois victoires successives pour les équipiers de Poueys. Habbouche et Laborde retrouvaient le groupe après avoir purgé leurs matchs de suspension. Après une ouverture du score d'Agde sur penalty, l'ESPP revient au score sur un coup France d'Ybnou.Dans cette première mi temps les hommes de Dagany se créeront beaucoup d'occasions. En deuxième mi temps malgré une baisse de régime de certains joueurs L'ESPP aurait pu marquer un second but. Il faudra attendre la première partie de la prolongation pour sur une action d 'Alran voir Paulhan Pézenas prendre l'avantage. Les maritimes reviendront au score , ce qui ouvrira la porte  des tirs au but. Les soldats de Dagany s'imposeront, obtenant une qualification somme toute logique.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

AGDE (NAT.3) ..........................2 

PAULHAN/PÉZENAS (NAT.2) ...2  Stade Louis Sanguin. Paulhan/Pézenas bat Agde 3 tirs aux buts à 2 (1-1 à l’issue du temps réglementaire, puis 2-2 après la prolongation).  Arbitre : M. Gaël Angoula.  Buts pour Agde : Ghili (26e sp, 114e). Pour Paulhan/Pézenas : Habouch (42e), Moussa Camara (102e). Avertissements à Agde : Koob (37e), Chakloute (57e).  À Paulhan/Pézenas : Habouch (30e), Villa (68e), M. Camara (100e).    RCO Agde : Vincent, Liénard, Marin (Jeanney, 107e), Michel, Nelson (cap.), Vandamme, Chakloute (Ouabi, 70e), Diakhate, Koob, Ghili, Ahaytar (Mongory, 83e).    ES Paulhan/Pézenas : Boucherat, B. Camara, Rachid (Alram, 45e), Laborde, Poueys (cap.), M. Camara, Koné, Villa, Habouch, Mheyaoui (Oroque, 70e), Ybnou-Charaf.    Les contacts sont rugueux en ce début de match, mais les Agathois montrent une bonne présence sur le terrain. Une belle combinaison entre Koob et Ghili, permet aux locaux d’obtenir un penalty, transformé par Ghili (1-0, 26e). Sur un coup franc anodin, un mauvais alignement des locaux, permet à Habouch d’égaliser (1-1, 42e). Le RCOA peut nourrir quelques regrets, car les visiteurs semblent être venus pour défendre. La seconde période reprend comme la première avec des locaux, qui prennent possession du ballon. Les occasions se font toutefois rares et le match se finit sur un score de parité à l’issue du temps réglementaire (1-1, 90e). Ghili porte son équipe Durant les prolongations, les locaux continuent de dominer et sans une bonne intervention de Boucherat, Ouabi aurait permis aux siens de repasser devant. Il faut attendre la 99e minute pour voir Paulhan doubler la marque par Camara, sur un centre côté droit qui termine en cafouillage, que les locaux n’arrivent pas à dégager (1- 2, 99e). Ghili récupère un ballon aux 25 mètres, élimine son adversaire direct d’une belle feinte, et vient poser une feuille morte dans la lucarne. Les deux équipes disputent une séance de tirs aux buts favorable aux visiteurs, qui se qualifient au bout du suspens.
    Article midi libre. Soit le journaliste n'était pas présent au match ou alors il est dirigeant à Agde. Quel manque d'objectivité.

 

 

COUPE DE L ' HERAULT : Dimanche 8 oct à 15 h à Jacou , JACOU:2 - ESPP2 :2. Jacou qualifié aux tirs au but.

 

 

 

LES PHOTOS DU MATCH

Championnat National 2 journée 6.

ESPP : 3 - TARBES : 1samedi 30 septembre à 18 h stade des Laures

Dimanche 1 er octobre à Montagnac 15 h

Montagnac : 1- ESPP2 : 1 .

CETTE PREMIERE VICTOIRE EN CHAMPIONNAT VAUT SON PESANT D'OR. ACQUISE PROPREMENT AVEC FAIR PLAY ET DETERMINATION ELLE CONFIRME LE REGAIN DE FORME DE L'ESPP APRES LE NUL OBTENU à HYERES. LA SAISON EST LANCEE. FELICITATIONS A TOUS ET AU COACH QUI A SU MAINTENIR SON GROUPE EN ORDRE DE CONQUETE.

Momo a ouvert le score.

PAULHAN/PÉZENAS 3 TARBES 1 Stade des Laures de Paulhan. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Jordan Riche.   Buts pour Paulhan/Pézenas : Sylla (58e), Babacar Camara (60e), Moussa Camara (84e). Pour Tarbes : Dos Santos (72e). Avertissements à Paulhan/Pézenas : Villa (19e), Ybnou-Charaf (37e), B. Camara (52e). À Tarbes : Le Maître (38e), Fabien (66e), Seraf (83e). Expulsion à Tarbes : Gbessi (86e).   ES Paulhan/Pézenas : Boucherat - Koné, Rachid, B. Camara, Kaboré, Poueys (cap.), Villa, M. Camara, Sylla (Alram, 65e), Mheyaoui (Oroque, 69e), Ybnou-Charaf.   Tarbes Pyrénées Foot : Navaux, Willock (Dos Santos, 65e), Fabien (cap.), Héréson, Gbessi, Ba (Aït Malek, 49e), Antanasijevic, Le Maître (Cato, 55e), Koulibaly, Seraf, Delanys.   En battant Tarbes hier, Paulhan/Pézenas a remporté une première victoire, lancé sa saison, et soldé un contentieux qui l’opposait aux Pyrénéens depuis la dernière journée de la saison dernière. Avec trois défenseurs centraux, les Héraultais laissaient la possession à un adversaire joueur, qui se créait la première occasion. Delanys croisait trop son tir, Seraf récupérait la balle le long de la ligne et frappait en force un ballon que Boucherat déviait sur son poteau. Delanys d’un tir aux 20 m obligeait ensuite le portier à boxer le ballon des poings dans une première période fermée. Le match basculait sur un but de l’opportuniste Sylla oublié par la défense (1-0, 58e), Babacar Camara de la tête doublait même la mise sur un coup-franc d’Ybnou-Charaf (2-0, 60e). Mais après avoir raté l’immanquable sur un tir à bout portant d’Héréson sorti par Boucherat, les visiteurs marquaient sur un coup-franc de Dos Santos (2-1, 72e). L’ESPP subissait alors une forte pression, mais la délivrance venait sur un tir d’Alram aux 18 m, repoussé par Navaux et repris par Moussa Camara (3-1, 84e).  

 

------------------------------------------------------------------

COUPE DE FRANCE

Saint  Laurent ses Arbres :1 - ESPP : 8

24 sept à 15 h

COUPE De L'HERAULT

Lavérune :0 - ESPP2 :7

24 sept à 15 h . 

 

PLACE à LA COUPE.

Les deux équipes seniors se refont une santé en coupe en se qualifiant chacune pour le prochain tour sur un score fleuve.

 

 

CHAMPIONNAT NATIONAL 2 JOURNEE 6

Hyères : 1-ESPP:1 samedi 16 septembre à 18 h.

La saison est lancé pour l'ESPP avec ce match nul !!! D'autres bons résultats vont arriver.

La Peyrade : 7- ESPP 2 :1 dimanche 17 septembre

 

PAULHAN PEZENAS N’EST PAS PASSE LOIN

HYERES .....................................1

PAULHAN/PÉZENAS .................1

Stade Perruc. Mi-temps : 0-0.

Arbitre : M. Ustaritz.

But pour Hyères : Brun (75 s.p).

But pour Paulhan-Pézenas :

Kone (71e).

PAULHAN-PEZENAS : Boucherat, Camara,Rachid, Kabore, Poueys, Villa, Camara(Sylla I., 66e)., Kone, Sylla (Zieri,73e), Mheyaoui, Ybnou-Charaf

Les Héraultais ont ouvert leur compteur point le plus logiquement du monde à Hyères. Lors d’une première période soporifique au possible, l’excellent Ybnou-Charaf met le feu dans la défense hyèroise. Villa fait du bon boulot au milieu alors que l’axe défensif Kabore- Poueys se régale dans le jeu aérien.

À la pause tout reste à faire. Alors André Blanc le coach adverse change ses batteries avec la rentrée de Brun et un passage en 4/4/2 (54e). Rien n’y fait et ce sont même les Héraultais qui s’enhardissent avec un beau mouvement collectif côté droit suivi d’un centre de Camara que repousse mal la défense hyèroise et Sylla en pleine surface envoie une « mine » mais hors cadre (58e). Le Hyères FC répond par une frappe de Pin dans un angle fermé sur laquelle Boucherat est parfait (63e). Toutefois Paulhan-Pezenas est beaucoup mieux dans le jeu.

Si près de l’exploit

Et sur une inattention hyèroise, Kone récupère un ballon côté droit, rentre dans la surface, passe entre Decugis et Mourabit grâce à un contre favorable et trompe Manero dans un angle fermé 0-1 (71e). Coup de froid sur Perruc. Et réaction hyéroise immédiate avec une tête plongeante de Delgado hors cadre (73e) puis une ouverture magnifique de Ressa pour Pin qui se fait faucher par Boucherat. Penalty que transforme Brun 1-1 (75e). Dommage pour les Héraultais qui avaient fait le plus dur, un nul qui doit être synonyme de renouveau pour la troupe de Dagany qui a montré des valeurs et de la qualité en 2e période.

  1. D.

 

_______________________________________

CHAMPIONNAT NATIONAL 2 JOURNEE 5.

ESPP : 0 - MONT DE MARSAN:2

samedi 9 septembre à 16 heures stade des Laures Y Cros.

Cinquième défaite pour notre équipe fanion.

----------------------------------------------------------

COUPE OCCITANIE à NARBONNE

FUN2 : 0 - ESPP2 : 4

Félicitations à nos jeunes qui se qualifient pour le prochain tour.

 

  Les seniors 3 feront leur entrée en compétition en se déplaçant dimanche à  heures pour rencontrer le FUN 2 en coupe d'occitanie.

 

--------------------------------------------------------------

CHAMPIONNAT NATIONAL 2  JOURNEE 4 

Samedi 2 septembre à 18 h

FREJUS SAINT RAPHAEL :4 - ESPP: 0

DUR DUR  POUR L'ETOILE !

Après avoir tenu 30 minutes l'ESPP s'est écroulée.

 

 

 

________________________________________

 

CHAMPIONNAT NATIONAL 2. Journée 3

Samedi 26 août à 18 h stade des Laures.

ESPP: 0 - BERGERAC: 2.

.

 

_Phot Alain Mendez.

 

FOOTBALL, Nationale 2 Groupe A. 3ème journée, samedi 26 septembre 2017

PAULHAN/PEZENAS ES : 0

BERGERAC PERIGORD FC : 2

Stade des Laures de Paulhan.

Mi-temps : 0-0.

Arbitre : M. Maxime Apruzzese.

Buts : Laplace-Palette (63e), Bangre (75e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas : Kaboré (34e),Fataki (59e), I. Sylla (77e).

A Bergerac : Gérard (69e).

ES Paulhan/Pézenas : Véziat, Thalamy (Mheyaoui, 57e), Kaboré, B. Camara, I. Sylla - Oroque, Villa – Koné (Ybnou-Charaf, 12e), M. Camara (Poueys, 69e), M. Sylla – Fataki. Entraîneur : Pascal Dagany.

Bergerac Périgord FC : Loustallot – Gérard, Gnaleko, Diarra, Bertho – Fuchs (Laplace-Palette, 57e), Jamaï (cap.), Belbachir (Dia, 62e) – Badin, Mayenga (Bangre, 71e), Chehata. Entraîneur : Fabien Pujo.

Paulhan/Pézenas a subi un troisième revers consécutif en championnat, 2-0 hier à domicile contre une solide équipe de Bergerac prétendante à la montée.

L'ESPP craque après la pause

Le match manquait de basculer dès la troisième minute lorsque Fataki récupérait la balle dans les pieds du défenseur Diarra, et d’un «piqué» l’expédiait sur le poteau. Sur un corner, Villa n’appuyait pas ensuite assez sa tête captée par le gardien dans une première mi-temps à l’avantage des Héraultais. Présents dans les duels, les équipiers d’Oroque gênaient leurs adversaires qui devaient attendre une demi-heure pour se créer une occasion : Un tir de Belbachir au dessus à l’entrée de la surface. En fin de mi-temps, Fataki résistait à deux défenseurs mais butait sur Loustallot qui claquait cette fois le ballon. Le match basculait à l’heure de jeu, sur un temps fort de Bergerac. Laplace-Palette qui venait d’entrer ouvrait le score (0-1, 63e). Ybnou-Charaf avait la balle d’égalisation sur un coup-franc axial qui frôlait la transversale. Mais les visiteurs pliaient le match quand Bangre fusillait Véziat sur un centre de Chehata (0-2, 75e).
Alain Mendez
amendez@midilibre.com

_____________________________________

CHAMPIONNAT CFA SAMEDI 19 AOUT

ESPP : 0 - COLOMIERS : 1

PREMIERE DEFAITE A DOMICILE POUR L'ESPP.

PAULHAN/PÉZENAS 0 COLOMIERS 1 Stade des Laures de Paulhan. Arbitre : M. Ahmed Taleb. But : Ouhafsa (84e). Avertissement à Paulhan/Pézenas : B. Camara (85e). À Colomiers : Ouhafsa (67e).   ES Paulhan/Pézenas : Véziat, Thalamy (Rachid, 90e), I. Sylla, Kaboré, B. Camara, M. Camara, Konongo, Oroque, Fataki, Poueys (Koné, 61e), Ybnou-Charaf (Mheyaoui, 67e). Ent. : Pascal Dagany.   US Colomiers : Goryl, Vena Diambu, Barthie, Léoni, Kolczynski, Sarrabayrouse, Ouhafsa, Insou (Keita, 72e), Cardinali (Aglar, 72e), Coffi (Fichten, 88e), Donne. Ent. : Patrice Maurel.   En encaissant un but en fin de match, Paulhan/Pézenas diminué en ce début de saison a subi un deuxième revers, hier à domicile contre Colomiers. Les visiteurs se créaient une première occasion au quart d’heure de jeu sur un tir de 18 m de Ouhafsa qui frôlait le montant. En face, les Héraultais répliquaient dix minutes plus tard par Fataki, servi par Pouyes dont la reprise tapait la transversale. Dans la foulée, le puissant avant-centre dos au but pivotait et expédiait la balle au ras du poteau d’un tir croisé. Colomiers avait ensuite la dernière occasion de la première période, sur un coup-franc plein axe de 20 m qu’Insou expédiait au dessus des buts. Ouhafsa donnait le ton dès la reprise, mais Véziat vigilant fermait l’angle et détournait le tir de l’attaquant columérin. Cardinali s’enfonçait ensuite dans la surface et, d’un pointu, manquait de très peu le cadre. À 20 minutes de la fin, Konongo de la tête pensait bien ouvrir le score mais Goryl claquait la balle sous sa transversale. Le match basculait en faveur des visiteurs à six minutes de la fin sur un long centre de Vena Diambu, repris de la tête au second poteau par Ouhafsa malgré l’envolée de Véziat qui accompagnait la balle dans ses filets (0-1, 84e). « C’est un résultat décevant malgré une bonne première mi-temps et une deuxième plus équilibrée où nous n’avons pas su marquer dans nos temps forts », constatait le coach Dagany qui doit faire face à une vague de suspensions consécutives à la rencontre de championnat contre Tarbes la saison passée et un repêchage tardif en Nationale 2. alain mendez  

 

 

 

______________________________________

PAULHAN PEZENAS TREBUCHE

CHAMPIONNAT

 

 

 

layer

 

magritte1

CHAMPIONNAT 2014 - 2015

ESPP victorieuse Huchaud

 

 

LES PHOTOS DE GRANDE MOTTE ET TOULOUSE SONT EN LIGNE AUX COMMENTAIRES DES MATCHS EN QUESTION.

 

 

 

VISITEZ L'ANCIEN SITE  de L'ETOILE : PAULHAN FOOTEO VOUS APPRENDREZ PLEIN D'INFOS SUR L'HISTOIRE DU CLUB.

POUR TOUT SAVOIR SUR L'HISTOIRE DE L'ETOILE ALLEZ SUR PAULHAN FOTEO. CELA EVITERA LA FERMETURE DE CE SITE CHARGE D'HISTOIRE. MERCI !!! 

3 NOUVELLES GALERIES PHOTOS

PHOTOS ESPP BAGNOLS

PHOTOS ESPP UZES

PHOTOS PHB ET JEUNES

 

Week-end du 16 et 17 mai

DH : ARGELES - ESPP dimanche à 15 h.

PHB : ESPP2 - SOCIAL SETE STADE DES LAURES dimanche à 15 h

L' ETOILE SE DEPLACE EN CHAMPION.

C'est au pays de Molière sur le stade municipal de Pézenas que le rideau du championnat est tombé consacrant l'ESPP championne du groupe de DH. Les hommes de Dagany évolueront donc en CFA2 la saison prochaine. Le déplacement en terre Catalane pour rencontrer Albères Argelès se fera sans pression pour les Héraultais puisque même en cas dé défaite et d'une victoire de Mende les sang et or seront champion grâce au gaoalavérage particulier. Ce qui va permettre de renforcer l'équipe de PHB qui doit s'imposer à domicile face au Social de Sète pour éviter la relégation. Du côté de l'ESPP les joueurs mesurent la dimension de la performance réalisée cette saison comme en témoigne la déclaration de Laborde buteur contre Aigues Mortes :"Nous sommes champion. C'est mérité , le travail paye toujours. Je suis fier de nous, du club, de ce que l'on représente. Vive l'ESPP ! ". Même son de cloche chez Oroque : " Ce fut magnifique, une très grande émotion au coup de sifflet final.L'état d'esprit et la qualité du jeu produit lors de ce match a été à l'image de notre saison. Nous avons été premier toute la saison, je pense sans prétention que nous étions la meilleure équipe cette saison. Cette montée n'est pas volée. Je suis heureux pour le coach, Claude, Domi, le Président, Estelle et tous les dirigeants et supporters qui nous ont soutenu toute la saison. Allez l'ESPP ! ". Cissé conforte le jugement de Jean Marc Oroque : " Je remercie toutes les personnes qui nous ont soutenu y compris dans les moments difficiles.Je salue mes équipiers et surtout le coach pour le bon déroulement des entraînements qui étaient dignes d'un club de CFA.  Je remercie les 2 Présidents parce que sans leurs efforts rien n'aurait été possible. J'espère que nous avons donné du plaisir à nos supporters". La qualité du travail et le sérieux du groupe revient en boucle dans la bouche des joueurs. Cette réussite en championnat ne doit pas masquer le bon parcours réalisé en coupe de France ainsi que le travail effectué chez les jeunes notamment chez les  U13 de Strub. Il faut saluer le travail dans l'ombre des bénévoles, le soutien des supporters et des parents. Il faut saluer la vision  futuriste des dirigeants de Paulhan et Pézénas qui en réalisant l'entente des 2 entités ont donné un élan au football de la vallée de l'Hérault.

Week -end du 9 et 10 mai

DH : ESPP : 4- Aigues Mortes :0 

PHB : Gignac : 7- ESPP2 : 0.

VICTOIRE "DANGANTESQUE" et ACCESSION EN CFA2 !!! C'EST ENORME.

 

 

victoire aigues mortes

Aigues Dakuogna

PAULHAN/PÉZENAS 4 -AIGUES-MORTES 0

 

Au stade municipal de Pézénas.
Mi-temps : 1-0
Arbitre : M. Nabil Chaabani.
Buts pour l’ESPP : Camara (28e), Dakougna (48e), Laborde (70e), Kaboré (85e).
Avertissements à l’ESPP  Astier (54e), Camara (76e), Gamondes (88e).
ESPP : Veziat, Astier, Gamondes, Kaboré, Laborde, Camara, Taillan, Ybnou-Charaf, Dakougna, Lalaoui, Medjkane (Titimal, Touron, Eddahbi).
Ils l’ont fait. A quelques secondes de la fin du match, c’était l’explosion de joie sur le terrain, pour les joueurs qui apprenaient par le speaker le match nul de Mende. Avec cette victoire acquise sur un score net et sans bavure, Paulhan/Pézénas jouera l’an prochain en CFA 2. Pourtant le début de la rencontre était plutôt fébrile pour des Héraultais marqués par la peur, et Grousset était tout près d’ouvrir le score après une minute de jeu. Mais son tir était trop croisé. Après un premier quart d’heure à l’avantage des visiteurs, les ententistes reprenaient du poil de la bête. A la demi heure de jeu, sur un exploit personnel, Camara ouvrait le score d’une frappe à ras de terre. Le plus dur était fait. Au retour des vestiaires, Aigues-Mortes était tout prêt de revenir à la marque, mais Véziat sauvait les siens d’une parade sur sa ligne sur une reprise de Carvalho. Juste après, Dakougna profitait d’un centre de Medjkane pour contrôler son ballon et ajuster le portier gardois depuis les six mètres. Véziat se montrait encore déterminant dans les minutes qui suivaient contre une équipe d’Aigues-Mortes qui poussait pour revenir au score. Les locaux se mettaient définitivement à l’abri sur un corner tappé par Taillan. Laborde au premier poteau propulsait de la tête la balle pour le 3-0. Plus rien ne pouvait arriver pour les ententistes qui géraient la rencontre. Un dernier but était même signé par Kaboré. Puis vint l’explosion de joie à l’annonce du score de Mende puis au coup de sifflet final qui intervenait peu après. L’ESPP est champion !
DAMIEN SINTES

 

 

 

 

 

 

 

 

uzes oroque

WEEK-END du 2 et 3 Avril

DH : ESPP :0 - NARBONNE :1

 

 

 

 

 

L’ESPP, ça se complique ! Les Héraultais perdent dans l’Aude alors que Mende gagne à Uzès II.   FU NARBONNE : 1 PAULHAN/PÉZENAS :0
Narbonne. Parc des Sports annexe.
Mi-temps : 0-0.
Arbitres : M. Canal assisté de MM. Parès et Cador.
But : Mahieu (46e).
Avertissement au FU Narbonne : Mahieu (88e).
FU NARBONNE : Robert - Monfegas, N’Jemen, Chotin, Yassine Chalkha - Gauthier, Fellous (cap.), Barbier - Hichem Chalkha, Riera, Mahieu (Carbonne, Pech, Oliver).
Entraîneur : Gilles Sumalla.
PAULHAN/PÉZENAS : Véziat - Gamondes, Kaboré, Laborde, Touron - Camara, Oroque, Ybnou-Charaf - Taillan, Lalaoui (cap.), Medjkane (Astier, Titimal, Dakougna).
Entraîneur : Pascal Dagany.

En s’inclinant, dimanche, à Narbonne (1-0), l’Entente sportive Paulhan/Pézenas, toujours en course pour la montée en CFA 2, s’est compliquée la tâche dans cette perspective. Et au lieu de se rassurer, deux semaines avant la fin du championnat, il lui faudra jouer le coup jusqu’au bout non seulement face à Aigues-Mortes, le 10 mai mais aussi à Albères/Argelès, le 17 mai (lire ci-dessous). Cette défaite en terre narbonnaise conjuguée à la nette victoire mendoise à Uzès/Pont-du-Gard II (2-4) n’arrange rien.
Narbonne, pourtant battu en match en retard le 1er mai sur son terrain face à Aigues-Mortes (0-1) et distancé de ce fait pour la course à l’accession, aurait pu ce dimanche, être démobilisé. Mais non, les Audois furent beaucoup plus incisifs que leurs adversaires. « Nous ne sommes pas vraiment rentrés dans ce match, soulignera Pascal Dagany, l’entraîneur héraultais à l’issue de la rencontre. « Narbonne a toujours été une équipe difficile à manœuvrer, tant chez nous qu’ici. » Et si à l’aller, les deux équipes s’étaient neutralisées (0-0), le match retour a vu des Narbonnais très entreprenants à l’image de leurs attaquants Hichem Chalkha et Mahieu, sans oublier le virevoltant avant-centre Riera. Et il faut un Véziat vigilant dans les buts pour faire bonne garde.
Peu avant la pause, Oroque, touché à la cuisse devra laisser sa place au jeune Dakougna (43e). Et c’est juste à la reprise que Narbonne va ouvrir la marque par Mahieu (1-0, 46e) qui d’un tir à ras de terre, ajuste Véziat. A l’image de Lalaoui, de retour de blessure, les joueurs de l’ESPP vont réagir mais timidement. Excepté un beau tir de Titimal (75e) qui voit le gardien Robert effectuer une belle parade. Ce sera là, la seule véritable occasion de but héraultaise. Qui n’aboutira pas.. Non, ce dimanche, ce n’était pas le jour de l’ESPP !
HENRI DE RUYVER
hderuyver@midilibre.com

 

 marquer comme non lu 

PHB : ESPP2 :1 - LAVERUNE:2 . 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Uzes Veziat

 

---------------------------------------------

WEEK - END du 25 et 26 avril

DH : ESPP : 2   - UZES  : 1à 15 h Stade des Laures à PAULHAN

Equipe victorieuse d' Uzes

 EQUIPE VICTORIEUSE CONTRE UZES

 

Paulhan/Pézenas fait le jeu et gagne   PAULHAN/PÉZENAS : 2
UZÈS/PONT-GARD II :1
A Paulhan, stade des Laures.
Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Julien Antoine.
Buts pour l’ESPP : Ybnou (30e), Dakougna (47e).
Pour Uzès : Guider (64e).
Avertissements à l’ESPP : Titimal (35e), Oroque (41e).
A Uzès : Fabre (23e), Boukhari (35e).
Expulsion à Uzès : Falaq (90e). Après un quart d’heure de mise en route, dans lequel le gardois Guider se présentait face à Véziat mais ratait son lob, l’ES Paulhan/Pézenas mettait son emprise sur le match. Ybnou sur coup-franc trouvait le poteau, tout comme Dakougna sur un centre à ras de terre de Taillan juste après. Le remuant Medjkane s’échapait ensuite sur la gauche, éliminait le gardien et servait Ybnou qui trouvait le cadre (1-0, 30e). Accroché dans la surface, Taillan résistait mais Pommier sortait la balle sur sa ligne. A la reprise, les Héraultais accéléraient et Chammard détournait du bout des gants la tête de Dakougna. Servi par Camara, l’avant-centre seul face au goal plaçait le ballon sous la transversale (2-0, 47e). Le leader avait alors une maitrise totale du ballon et du jeu. Medjkane butait sur Chammard, un portier gardois qui intervenait ensuite devant Taillan puis Dakougna seul aux 6m. Mais au plus fort de la domination locale, Ech Chergui vraisemblablement hors-jeu filait sur la droite et servait Guider pour la réduction de l’écart (2-1, 64e). Le jeu s’équilbrait alors, mais plus rien n’était marqué

Article Mendez Alain

 

Réactions de joueurs :

Laborde : " nous avons montré que nous avons un groupe de qualité. Malgré les nombreuses absences nous avons produit du beau jeu face à une équipe qui ne devrait pas occupé les  dernières places vu son effectif. Le coach peut compter sur tout le monde. Bravo à tous, plus que 3 finales.Je suis contente pour jordan, il mérite son but  et tous ses sacrifes".

Oroque : " heureux de cette victoire qui nous maintient dans une série positive. on a eu un bon contenu dans le jeu et l'état d'esprit. il faut continuer ainsi lors de notre déplacement à Narbonne qui sera difficile. Mais on a préparé ce match de la meilleure des manières avec cette victoire. On va faire une bonne semaine afin d'être prêts pour ce match".

Poueys : "Nous sommes satisfaits même si le score ne reflète pas la physionomie du match . on touche 2 fois la barre, on s'est créé beaucoup d'occasions.On aurait du marquer beaucoup de buts, au contraire nous nous sommes trouvé en difficulté avec ce but  encaissé sur hors jeu. La victoire est incontestable, ce qui nous permet de rester en tête et de se rapprocher du but final.

 

__________________________________

 

PHB : MAUGIO : 3- ESPP2 :0 à 15 h.

WEEK-END du 18 et 19 avril

DH : Perpignan OC : 1 - ESPP : 2

PHB : ESPP2 :1- Lamalou :2

L'ETOILE SE SORT DU PIEGE CATALAN

Il est de plus en plus difficile pour les hommes de Dagany de s'imposer chaque semaine face à des équipes qui veulent tomber le leader . Perpignan a rapidement ouvert le score à la 1ère minute par Loucif qui a pris la défense des  visiteurs de vitesse.Ybnou sur coup de pied arrêté égalisera à la 8 ème.  Dans un match difficile Paulhan Pézenas gardera ses nerfs et la maîtrise du jeu pour s'imposer 2 à 1 grâce à un but de Taillan à la 74 ème. Avec cette victoire les Héraultais restent leader de leur groupe à 4 journées de la fin. La PHB s'est inclinée 1 à 2 à Lamalou. Les hommes de Guérin avaient pourtant égaliser en fin de rencontre, maisl'arbitre n'a pas vu que la balle avait franchi la ligne. Vite la vidéo, même en PHB !!!!

 

Des réactions de joueurs.

Laborde  : " C'est une performance d'avoir gagné ce week-end face à une équipe agressive et déterminée à nous faire tomber. Nous avons su répondre présents mamgré une entame de match délicate. Nous sommes une équipe avec du caractère et avons su réagir. Il nous faut agir de la même façon contre Uzes Pont du Gard. Bravo au groupe plus que 4 finales à jouer."

Oroque " On est très content d'avoir gagné. On s'attendait à un match , difficile et il l'a été. Nous sommes mal rentrés dans cette rencontre mais nous avons fait preuve d'une grosse force mentale pour l'emporter sans s'affoler.Quand on est un peu moins bien, comme pour mon cas aujourd'hui, c'est important d'avoir de la solidarité autour de soi.Mention spéciale à Ybnou, il a été énorme."

Gamondès : " victoire importante à l'extérieur où il n'est pas facile de s'imposer. Nos concurents sont toujours à 4 points. Maintenant place au match contre Uzès avec victoire obligatoire."

 

 -------------------------------------

WEEK-END DU 11 et 12 avril

Samedi 11 à 17h30 DH : ESPP :3 - BAGNOLS: 0

 

L'ETOILE RETROUVE SON JEU ET S'IMPOSE.

 

 

 Bagnols Poueys

 

Poueys marquele 3ème but

 L'étoile a dominé ce match dans tous les comm partiments du jeu : physique,tactique technique, maitrise nerveuse, sérénité, fair play. Le score aurait du être plus lourd si la réussite avait été au rendez-vous. L'après Mende a été géré et négocié sans problème.

 

 

 

Paulhan/Pézénas maitrise Bangnols de bout en bout

Pauhan/Pézénas 3

Bagnols 0

 

Au stade des Laures à Paulhan.

Mi-temps : 1-0

Arbitre : M. Bertrand Demanne.

 

 

Buts pour Paulhan/Pézénas : Poueys (10e puis 87e), Taillan (67e).

Avertissement à Paulhan/Pézénas : Taillan (62e).

A Bagnols :Benchemoul (21e puis 40e), Tarhouni (26e), Delprat (59e), Garcia Seyfried (84e).

Exclusion à Bagnols : Benchemoul (40e).

Paulhan/Pézénas : Véziat, Gamondes, Astier, Kaboré, Laborde, Oroque, Taillan, Ybnou-Charaf, Poueys, Lalaoui, Medjkane (Dakougna, Camara, Titimal).

 

Après le revers à Mende lors de la précédente journée, les Héraultais avaient à cœur de se relancer par une victoire, et c'est chose faite de la meilleure des manières. Au bout de quelques minutes, Poueys ouvrait la marque dans la surface, après une action collective rondemment menée par Oroque et Lalaoui. Dans les cinq minutes qui suivaient, les locaux pouvaient tuer le match, mais Poueys qui pouvait scorer préferait centrer en retrait pour Medjkane qui butait sur le goal. Peu après, sur un corner, Lalaoui seul au second poteau voyait sa tête filer au dessus de la barre. En fin de première période, les Gardois perdaient un joueur pour un second jaune, tandis que Lalaoui quittait la pelouse sur blessure. La deuxième mi-temps était alors à sens unique pour les leaders. Ponzio faisait comme il pouvait pour tenir le score. Les visiteurs tentaient de réagir sur contre-attaque par Charpail, mais Véziat sortait sa frappe en corner. Après l'heure de jeu, Taillan plus rapide que les défenseurs se saisissait de la balle et ajustait le gardien gardois. Les actions de buts n'en restaient pas là et Ybnou butait sur le poteau. Poueys perdait ensuite deux duels face à Ponzio. Mais c'était de courte durée. En fin de rencontre, l'attaquant Paulhanais/Piscénois parti à la limite du hors-jeu à hauteur de la ligne médiane, s'emmenait la balle avant d'inscrire d'un tir à ras de terre son second but de la soirée. Paulhan/Pézénas conforte ainsi sa première place au classement.

DAMIEN SINTES

bagnols lalaoui

 

Lalaoui a mené sa bande à la victoire

 Dimanche 12 à 15 h PHB : ESPP2 : 3 - Alignan :2.

ESPP victoire contre Alignan

VICTOIRE IMPORTANTE DE LA BANDE à GUERIN.

Le match démarre sur les chapeaux de roue, Arribat se crée une occasion de but dès la première minute de jeu , mais le gardien Alignanais s'impose.Le jeu est équilibré , sur une sortie de Bonsignori l'arbitre siffle un penalty pour les visiteurs à la 31 ème minute. Alignan prend l'avantage au score. Juste avant la pause sur coup franc Paulhan Pézenas égalise. A la reprise les locaux motivés vont dominer et marquer 2 buts par Coche Joris pour mener 3 à 1. Sur le 3 ème but Joris reprend un tir d'Astruc qui a heurté la barre .En fin de rencontre Alignan réduira le score. Cette victoire permet à Paulhan Pézenas de sortir de la zone de rélégation.

 

 

--------------------------------------------

WEEK - END du 28 et 29 mars

DH : Mende : 2 -ESPP  : 0 

PHB: ESPP2  : 0- BOUZIGUES :6

PREMIERE DEFAITE POUR L'EQUIPE FANION.

 ybnou grande motte

WEEK-END du 21 et 22 mars

DH : ESPP : 5-LA GRANDE MOTTE:3 à 15 h à Pézenas

PHB : LAMALOU - ESPP2 à 15 h à Lamalou.Reporté

joie grande motte

VICTOIRE DAGANTESQUE DE L'ETOILE CONTRE LA GRANDE MOTTE !!!

Dagany a encore une fois grâce à son coaching et son charisme su remettre son équipe sur les rails. Les équipiers de Lalaoui surpris d'entrée par l'adversaire et victimes de maladresses tant offensive que défensive ont raté leur première mi temp)s et sont rentrés au vestiaire à la pause en ayant encaissé 3 buts. Situation catastrophique pour l'issue de la rencontre, mais cétait sans compter sur l'effet Dagany. Pendant ce court temps de la mi-temps le coach a su remobiliser les troupes et a proposé un changement tactique en passant à 3 défenseurs qui a permis au groupe d'inverser la physionomie du match et de" s'imposer 5 à 3. Dans le public après les doutes et les critiques c'est l'euphorie qui s'est imposé aux spectateurs. Les joueurs étaient heureux à la fin de la rencontre.Pour Laborde le taulier de la défense : " Nous avons vu une équipe qui refuse la défaite. J'aime cet état d'esprit et le mental dont nous avons fait preuve. Je suis fier de mes équipiers, en plus le public était au rendez-vous."Oroque était le joueur le plus prolixe : " Comme après chaque victoire on étaiit heureux, mais celle là elle est encore plus belle vu le scénario. Nous avons démontré de sacrées valeurs mentales, on continue à garder cette envie de la gagne et notre bonne dynamique. Je tiens à dire aussi que le coaching a été payant." Les valeurs mentales, le coaching gagnant, le soutien du public sont les trois éléments qui revenaient en boucle à l'issue de cette victoire énorme. Avant d'aller défier Mende chez lui, l'étoile s'est mise dans les meilleures conditions pour ce nouveau défi. La PHB n'a pu disputer sa rencontre à Lamalou à cause de la pluie.

 VICTOIRE DAGANTESQUE.

Cette victoire si enne est celle d'un groupe qui a su se révolter, elle est surtout celle du coach DAGANY qui à la mi temps a su remobiliser ses soldats.

PAULHAN/PÉZENAS 5
LA GRANDE-MOTTE 3
Stade municipal de Pézenas.
Mi-temps: 0-3.
Arbitre: Miguel Quilès.
Buts pour Paulhan/Pézenas: Oroque (51e, s.p.), Kaboré (59e), Taillan (64e), Lalaoui (73e), Ybnou-Charaf (90e).
Buts pour La Grande-Motte: Ramdani (2e), Ajjaji (14e), Zahar (25e s.p.)
Avertissements à La Grande-Motte: Joqueviel (59e), Silvestre (90e).
PAULHAN/PÉZENAS: Véziat, Astier, Gamondès, Kaboré, Laborde, Oroque, Titimal, Ybnou-Charaf, Taillan, Lalaoui, Medjkane (Machot, Camara, Cissé). Ent.: Dagany.
LA GRANDE-MOTTE: Fort, Mallouki, Dubois, Silvestre, Joqueviel, Hammouti, Zahar, Weyders, Ajjaji, Ramdani, Ben Rabia (Frontori, Liautaud, Najhi). Ent.: Saccheti.

Irrésistibles pendant la première demi-heure, les visiteurs pensaient avoir fait le plus dur en virant à la pause avec trois buts d’avance devant un public incrédule. Mais le leader Paulhan/Pézenas recollait en 20’, avant de s’imposer 5-3 à l’issue d’un match, et d’un scénario totalement fou.
Hammouti était accroché à l’entrée de la surface, et Ramdani sur le coup franc ouvrait le score (0-1). Libérés, les visiteurs profitaient des largesses défensives d’un adversaire sous pression, pour doubler la mise. Ben Rabia interceptait un ballon, le glissait à Ajjaji qui ajustait Véziat (0-2). Après avoir éliminé deux joueurs, Ajjaji était accroché dans la surface par Kaboré, et Zahar transformait le penalty.
Remontés, à la pause, les locaux revenaient avec une défense à trois et des envies de rectifier le tir. Taillan accroché par Fort obtenait un penalty, et Oroque réduisait l’écart (1-3). Taillan sur coup franc trouvait Kaboré qui marquait en force (2-3), puis Lalaoui s’arrachait côté droit pour centrer sur la tête de Taillan (3-3). Véziat sortait deux ballons en angle fermé sur des tirs de Ajjaji puis de Liautaud, avant que Paulhan/Pézenas ne prenne l’avantage sur un centre de Taillan, poussé de la tête dans les filets par Lalaoui cette fois (4-3). Dans les arrêts de jeu, Ybnou-Charaf en contre venait même “planter” un 5e but bien sévère pour les visiteurs (5-3). article Mendez Alain

 

----------------------------------------------

WEEK-END du 14 et  15 mars

DH : ESPP :1 - POUSSAN : 0 samedi 17 au stades Laures.

PHB : ESPP2 - CERS dimanche 15 h au stade des Laures.MATCH NON JOUE.

 equipe victorieuse contre poussan

 

 

Humour goal travaux

Il a failli faire échouer la victoire de l'ESPP

BIZARRE,BIZARRE, VOUS AVEZ DIT BIZARRE !

Oui, le football est parfois bizarre. Paulhan Pézenas vient de rencontrer 2 fois en quinze jours les voisins de Poussan. Cette équipe qui se fait atomiser un peu partout actuellement, s'est par deux fois battues bec et ongle contre les sang et or. Regroupés en défense , refusant le jeu les Poussanais se sont inclinés sur des petits scores contre le leader.Le dernier match a ressemblé à une attaque défense. Les locaux avaient beau tout essayer : passer par les côtés, par l'axe, dribbler, frapper, la balle éprise de liberté ne voulait pas s'enfermer dans les cages. Ce match était crispant surtout pour les joueurs qui ne trouvaient pas la solution malgré toutes les tentatives. Il a suffit d'un changement de joueurs pour débloquer la situation d'une rencontre au cours de laquelle Véziat le portier des locaux a du s'ennuyer. Enfin les 4 points sont là et c'est dans des matchs compliqués que se forge le moral des troupes. Félicitations à la bande à Lalaoui qui a su faire preuve de patience.

Paulhan/Pézénas se contente d'un seul but

 Humour goal coup

Descormes le héros Poussanais

Paulhan/Pézénas 1

Poussan 0

Au stade des Laures à Paulhan.

Mi-temps : 0-0

Arbitre : M. Jerôme Capdevielle.

But pour Paulhan/Pézénas : Titimal (65e).

Avertissement à Paulhan/Pézénas : Laborde (62e).

ESPP : Veziat, Titimal, Gamondes, Kaboré, Laborde, Oroque, Camara, Ybnou, Taillan, Lalaoui, Medjkane (Astier, Machot, Poueys).

Poussan : Descormes, Cabrera, Archimbeau, Jeremy Garcia, Gervais, Munoz, R. Garcia, El Kessili, Jeremie Garcia, Benkhaled.

 

La partie a ressemblé hier soir à une véritable attaque-défense pendant 90 minutes. Les Poussanais démarraient le coup d'envoi avec 10 joueurs sur le terrain, dont leur gardien habituel en joueur de champ. Mais avec leurs moyens, les visiteurs se sont bien défendus face aux Paulhanais/Piscénois, qui ne parvenaient à ouvrir le score durant la première période. Le véritable héros du match, c'est le jeune gardien Descormes, âgé de 18 ans, qui a écoeuré les attaquants adverses. Dès les premières minutes, il dégageait en corner d'une claquette un coup-franc de Taillan. C'est ensuite Camara qui venait buter sur le Poussanais. Avant que Lalaoui ne se présente à son tour face au gardien qui contrait une première frappe du capitaine local. L'attaquant de l'ESPP suivait son action et retirait, mais cette fois-ci le poteau se chargeait de renvoyer le cuir.

Au retour des vestiaires, Descormes était encore à l'oeuvre et sauvait son équipe sur une frappe de Camara. Jusqu'à cette soixante-cinquième minute. Medjkane débordait et centrait en retrait pour Titimal qui ne se posait pas de questions et frappait. Descormes détournait le ballon qui tapait le poteau avant de rentrer. Le plus dur était fait. Pourtant, aucun autre but n'était marqué jusqu'au coup de sifflet final, malgré un coup-franc de Lalaoui sur la transversale et une tête de Kaboré sauvée sur sa ligne par un visiteur.

article Damien Sintès.

Quelques réactions de joueurs.

Cissé " Ce match n'a pas été facile, ils n'ont fait que défendre. Tout le monde veut nous tomber. Soyons modestes et retenons les 4 points."

Gamondès: " Difficile de venir à bout de cette équipe qui est restée derrière et a refusé le jeu.On est tombé sur un bon ardien et nous avons eu du mal à trouver la solution.L'essentiel est là avec une victoire de plus au bout."

Laborde : " Nous sommes satisfaits du résultat face à une équipe très regroupée et valeureuse. nous avons dominé toute la partie avec normément d'occasions sans concrétiser. Il n'y a pas de match facile. Le principal c'est les 4 points. félicitations aux joueurs Poussanais. Ils ont beaucoup de mérite. Restons concentrés, la route est encore longue.".

Oroque : "Match compliqué, du fait qu'ils étaient regroupés derrière et sur un terrain glissant.Il y avait de l'imprécision dans les derniers gestes. Malgré un grand nombre d'occasions manquées on a réussi a marquer un but et empocher les 4 points ce qui est le plus important."
 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------

SAMEDI 7 MARS à 18 H à CARCASSONNE

DH : CARCASSONNE : 1- ESPP: 2

DIMANCHE 8 MARS à 15 h à MAGALAS

PHB : MAGALAS - ESPP2

L'ETOILE SOUVERAINE ET SEREINE S'IMPOSE EN VRAI LEADER.

En s'imposant 2 à 1 ce samedi à Carcassonne l'étoile sportive conserve son petit matelas d'avance sur ses poursuivants Narbonne et Mende. En plus de la victoire les hommes de Dagany ont produit du jeu de qualité. Taillan et Ibnou sont les 2 buteurs qui ont parachevé le travail collectif qui a permis à Paulhan Pézenas de mener 2 à 0 avant d'encaisser un but en fin de match. Dans le vestiaire des héraultais on sentait la satisfaction du résultat et surtout de la manière. Poueys confiait : "nous avons fait un match sérieux et complet. Nous nous sommes mis en difficulté sur la fin , mais nous prenons les 4 points importants dans un match compliqué contre une équipe qu'il est toujours difficile de gagner. On va attendre les résultats de demain et  préparer notre match à domicile contre Poussan. Il faudra enchaîner." Même son de cloche chez Laborde : " Nous restons sur une belle série. Nous retrouvons notre fluidité dans le jeu. Nous avons aussi fait aussi preuve de mental sur la fin du match  après leur but. Mais nous avons maîtrisé le jeu de bout en bout. C'est bon pour la confiance."Oroque dont c'était le second match de reprise était lui aussi satisfait : "On est content, on continue sur une bonne dynamique de résultats positifs. On a été cohérent dans le jeu avec une bonne agressivité. C'est un match quasi parfaitmis à la fin, mais ça reste une très bonne prestation avec une victoire logique. Maintenant il faut préparer la venue de Poussan."Heureusement que les équipiers de Lalaoui se sont imposés au pied de la cité, car Narbonne et Mende ont aussi remporté leur match respectif. Les sang et or conservent leur avance au classement.

-------------------------------------------------

 

 

 SAMEDI 28  FEVRIER à 19 h à POUSSAN

DH : POUSSAN : 0- ESPP:2

perp joie

  

CONTRAT REMPLI POUR L'ESPP  .

Samedi 28 février les hommes du Président Mouton se sont imposés contre Poussan 2 à 0. Il était annoncé clairement qu'après sa déconvenue contre la Grande Motte les Poussanais auraient un sursaut d'orgueil et attendraient le leader de pied ferme. L'étoile a dominé ce match de bout en bout ayant la possession du ballon face à un adversaire qui refusait le jeu, restaiit regroupé en défense et procédait en contre et commettait de nombreuses fautes notamment sur le meneur de jeu Lalaoui. Les sang et or malgré de nombreuses occasions n'arrivaient pas à ouvrir le score en première mi temps. Dans sa causerie de la pause Dagany a bien calé la situation : " Nos adversaires ne s'entraînent pas, ils vont craquer, soyez patients. Ils sont regroupés, utilisons les côtés ç a va passer. Restez placés en défense, ils jouent le contre. J'ai confiance en vous, lachez vous, répétez ce que vous faites à l'entrainement. Mettez plus de rhytme."A la reprise les consignes sont appliquées, le jeu est écarté et 2 buts concrétiseront la supériorité des visiteurs. Monsieur Daumas qui a dirigé cette rencontre avec beaucoup de psychologie, ne distribuant pas de cartons malgré les nombreuses fautes des locaux aurait pu siffler un penalty en faveur des Paulhan Pézenas en première mi - temps. Les équipiers de Lalaoui sont toujours invaincus et leader avec 6 points d'avance sur ses poursuivants directs et ont eu le plaisir de récupérer Oroque Jean Marc au milieu qui était heureux à la fin de la rencontre : "forcément satisfait, car c'était comme tous les autres un match important , d'autant plus que c'était à l'extèrieur contre une équipe en révolte.Le résultat est mérité au vu de la maîtrise du ballon et du nombre d'occasions. Pour ma part je suis content d'avoir pu jouer t  out le match même si ça était un peu dur physiquement à la fin. Mais ça m'a permis de reprendre du rythme et de préparer la suite de la compétition."Poueys était tout aussi satisfait surtout après le nul de Mende ; "Très bon résultat car Narbonne ne jouait pas et Mende a fait le nul. Nous avons été patient, ce qui a permis de faire la différence en deuxième mi-temps. Nous avons été sérieux défensivement, à nous de continuer pour être au rendez vous mi mai.".

LES HOMMES DE LA VICTOIRE

 

Equipe contre Poussan

Perpignan bas vernet jeune

 

WEEK-END 21 et 22 FEVRIER

DH : ESPP : 1- PERPIGNAN BAS VERNET :0

Stade Municipal de Pézenas.

PHB : ESPP2 :0- MEZE FC :2

perpignan bas vernet

L'ETOILE RENOUE AVEC LA VICTOIRE.

Du vent, du vent, et toujours du vent.Il était très présent cet ennemi des footballeurs qui a contrarié la qualité du jeu.Les sang et or ont réalisé l'essentiel en empochant les 4 points de la victoire.Au stade municipal de Pézenas.
Mi-temps : 0-0.
Arbitre : M. Yazid El Mrabet.
But : Ybnou-Charaf (61e).
Avertissement à Perpignan Bas Vernet : Texido (40e).
ES Paulhan/Pézenas : Véziat, Gamondes, Touron, Kabore, Laborde, Ybnou-Charaf, Titimal, Tailland, Poueys, Laloui, Medjkane (Coche, Camara, Machot),
Perpignan Bas Vernet : Delprado, Zerkoune, Khaïroun, Gueye, Belmaziz, Bernari, Ghabi, Diop, Da Silva, Orain, Texido (Otmani, Sebahoui, Charti).
 

Le leader de la Division d’Honneur a eu besoin d’un coup de pied arrêté, à l’heure de jeu, pour venir à bout de Perpignan Bas Vernet hier par un après-midi très venté, peu propice à la pratique d’un beau football.
Les locaux se créaient vite une grosse occasion par Laloui, servi dans le coeur de la défense adverse qui n’arrivait pas à tromper Delprado. Le portier perpignanais se blessait d’ailleurs au visage dans un choc avec son capitaine Texido, occasionnant  sur le coup un long arrêt de jeu. Avec le vent, les visiteurs étaient dangereux sur un corner direct de Orain, qui obligeait Véziat à boxer la balle sur sa ligne. Mais au fil des minutes, les Héraultais mettaient le pied sur le ballon. Ils tentaient de poser le jeu  et se créaient quelques situations devant les buts en fin de mi-temps. Mais c’est sur un 0-0 plutôt décevant que les 22 acteurs regagnaient les vestiaires.
A la reprise, Paulhan/Pézenas profitait du vent pour investir le camp de son adversaire, mais il fallait une faute sur le capitaine Lalaoui, à 25m plein axe pour débloquer la situation. Ybnou-Charaf se chargeait du coup-franc, et expédiait la balle au ras du poteau de Delprado (1-0, 61e). Diop en contre s’échappait ensuite, mais croisait trop son tir pour des catalans qui ne craquaient pas. Il se découvraient même et laissaient des espaces aux locaux en fin de match. Delprado détournait  le ballon en corner surt un coup-franc de Tailland, Medjkane s’échappait, crochetait un défenseur mais tirait au dessus, enfin sur un raid d’Ybnou-Charaf, Machot voyait son ballon sorti du pied sur sa ligne par le gardien.
Commentaire Mendez Alain

 

------------------------------------------------

DIMANCHE 15 FEVRIER

CHAMPIONNAT DHR

FC CORBIERES MEDITERRANEE :2 - ESPP : 2

L'ESPP LAISSE 2 POINTS DANS L'AUDE !

Ce résultat peut être analyser avec la philosophie du verre à moitié plein et à moitié vide qui permet dêtre satisfait ou décu selon que l'on voit le liquide ou le vide qui se trouve au dessus.On peut aussi penser qu'un nul à l'extèrieur est un bon résultat, surtout contre une équipe qui lutte pour son maintien. Mais si on considère qu'à 4 minutes de la fin grâce au but de Laborde , 4 points étaient dans l'escarcelle des visiteurs on peut être frusté. Ce qui est rassurant c'est la qualité de jeu retrouvé en première mi-temps.Mis à part Narbonne qui a gagné et reprend 2 points à l'étoile, les autres équipes n'ont pas su profité de la contre performance des hommes de Dagany. Une certitude, dimanche à domicile il faudra s'imposer contre Perpignan Bas Vernet.

-----------------------------------------------------

 WEEK-END du 31 janvier et 1 Février

DH: ESPP - Lattes dimanche 15 h à Pézenas

PHB Corneilhan - ESPP2 dimanche 15 h en déplacement

 

 

----------------------------------------------

DIMANCHE 25 JANVIER

DH :  ESPP :0 - ARGELES : 0

PHB : SETE SOCIAL : 1 - ESPP2 : 0

L'ETOILE NE REUSSIT PAS A CONCRETISER SA DOMINATION.

Dimanche 1 Fevrier

DH : ESPP : 1-Lattes:2

PHB : Corneilhan : 0 - ESPP2 :

 

L'ETOILE S'IMPOSE A DOMICILE ET CONSOLIDE SA PLACE DE LEADER.

  

PAULHAN/PÉZENAS          1
LATTES                         0
Au stade municipal de Pézénas.
Mi-temps : 1-0
Arbitre: M. Michaël Talavera.
But pour Paulhan/Pézénas : Medjkane (5e).
Avertissement à l’ESPP : Cissé (35e).
Avertissement à Lattes :  Amann (44e).
Paulhan/Pézénas : Veziat, Titimal, Kaboré, Laborde, Touron, Cissé, Coche, Ybnou-Charaf, Poueys, Eddahbi, Medjkane (Dakougna, Bermond, Gasc).
Lattes : Crespin, Cadeilhan, Errif, Dodeuil, Dubois, El Homairi, Allione, Amann, Babin, Belkaid, Sansone(Lekhlifi, Nembot, Colin).

LA COUPE

veziat lattes

 

 

PLACE A LA COUPE DE FRANCE POUR L'ESPP.

Anduze : 3 - ESPP : 2

L'étoile sportive victime du coup du bambou à Anduze.

Un peu de suffisance, un manque de combativité, des occasions ratées, un adversaire de qualité avec la volonté de se qualifier : voici les ingrédients de la défaite de l 'étoile. La déception a fait place à l'espoir dans le camp Héraultais.

PHOTOS

Anduze Laborde

 

VICTOIRE AUX TIRS AU BUT DE L'ESPP CONTRE LATTES.

 Il était annoncé que la victoire serait difficile dans ce match de coupe contre Lattes. Malgré une domination importante et une supériorité technique indiscutable l'étoile a du attendre la loterie des tirs au but pour se qualifier. Cette victoire est "Véziatesque" puisque c'est le gardien Veziat qui en arrêtant 3 penalty a offert la qualification à son équipe. Cette victoire bien que durement acquise laissait place à la satisfaction dans le vestiaire des vainqueurs. Le défenseur  Laborde était très réaliste : " il a fallu attendre les tirs au but pour se défaire de cette jeune équipe de Lattes. Ils n'ont pas démérités. Nous avons poussé tout le long du match en vain. Nous retiendrons notre maîtrise du jeu et surtout la qualification. Un match de coupe celà se gagne, quelle que soit la manière. Félicitations à Rémy pour son impressionnante  séance de penalty". Tout est résumé dans cette déclaration , avec bien sur la performance que représente les 3 tirs au but stoppés par le portier local.

 PHOTOS DU MATCH

Football -3e tour de la coupe de France

 

Titre : Paulhan/Pézenas se qualifie

PAULHAN/PEZENAS (CFA2) : 1

LATTES (DH) : 1

Stade municipal de Pézenas.

Paulhan/Pézenas (CFA2) élimine Lattes (DH) 3 tirs au but à 0 (1-1 à l’issu du temps règlementaire et de la prolongation).

Arbitre : M. Sofien Benchabane.

But pour Paulhan/Pézenas : S. Taillan (64e).

Pour Lattes : Guicheteau (61e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas : Kabore (49e), S. Taillan (97e), Laborde (103e).

A Lattes : Cadeilhan (78e), Crespin (séance de tab).

Expulsion à Paulhan/Pézenas : Eddahbi (90e+4).

A Lattes : Handachy (90e+4).

ES Paulhan/Pézenas : Véziat, R. Taillan (puis Astier, 83e), Bensaïd, Kabore (puis Titimal, 66e), Laborde, Bileck, Eddahbi, Camara (puis Oroque, 96e), S. Tailla, Lalaoui, Ybnou-Charaf.

AS Lattes : Crespin, Cadeilhan, Amalou (puis Guicheteau, 45e), El Homaïri, Campos, Belhadj, Satgun, Amann, Babin, Belkaïd (puis Handachy, 81e), Lekhlifi (puis Papon, 66e).

 

Paulhan/Pézenas a bataillé pendant 120’ pour tenter de déborder Lattes, hier. Mais malgré une écrasante possession de balle, le club de CFA2 a dû attendre la séance de tirs aux buts… et les 3 arrêts de Véziat sur les trois premiers tirs de Satgun, Guicheteau et Belhadj pour se qualifier.

Satgun pour les visiteurs tirait le premier et Véziat claquait la balle en corner, avant de détourner le coup-franc de Belhadj. Les Lattois, bien en place, choisissaient de laisser la possession à des adversaires. Ybnou-Charaf repiquait dans l’axe et tentait sa chance des 18m, puis le meneur de jeu Lalaoui, sous haute surveillance hier, frappait à son tour mais à chaque fois le ballon frôlait le cadre.

(A la reprise, Crespin sortait de sa surface pour contrer Sébastien Taillan qui filait au but. Les joueurs de DH reculaient, mais exploitaient toutes les opportunités de contre. Lekhlifi servait Guicheteau entré en jeu à la mi-temps, mais Véziat se couchait sur la volée de l’attaquant qui, un peu après, trouvait cette fois le cadre. Sur un coup-franc excentré, Guicheteau enroulait la balle qui finissait lucarne opposée (0-1, 61e). La réaction de l’ESPP était immédiate, Sébastien Taillan égalisait d’une tête piquée sur un centre de son frère Robin (1-1, 64e). Crespin d’un arrêt réflexe s’interposait ensuite devant Ybnou-Charaf, puis repoussait le tir de Titimal dans une fin de match où le club de CFA2 tentait d’emporter la décision. Titimal de la tête avait la balle de match, dans des arrêts de jeu fatals pour Eddahbi et Handachy exclus pour un excès de nervosité. Très fatigués, les lattois s’accrochaient à leur résultat nul en prolongation pour pousser leurs adversaires aux tirs au but, dans lesquels ils ne parvenaient pas à tromper une seule fois Véziat.

ALAIN  MENDEZ

 

 anglet veziat1

PLACE à LA COUPE POUR L'ETOILE SPORTIVE.

Après son début de championnat réussi, c'est sur la coupe de France que les hommes de Dagany et Martinez vont se concentrer. Tout le monde se souvient du parcours réalisé par les équipiers de Lalaoui, la saison précédente. C'est Lattes qui rendra visite aux «  sang et or «  dimanche à 15 h au stade municipal de Pézenas. L'année dernière , au cours de la même compétition, l'étoile avait éliminé les Lattois. Cette rencontre ne s'annonce pas facile , car contre Anglet , Dagany a perdu Habouch ( expulsion) et Eddahbi sorti sur blessure. Mais le groupe est suffisamment étoffé pour avoir la certitude qu'une équipe compétitive sera alignée dimanche. Même si la coupe est capricieuse et réserve souvent des surprises, la qualification semble être à portée des locaux. Les joueurs sont satisfaits de la victoire contre Anglet, mais restent lucides et conscients des erreurs à régler. Les propos de Lalaoui le confirme : "On est sur la continuité de notre début de saison, dans la rigueur, la solidité défensive et l'état d'esprit. même si on a subi par moment on a su rester costaud et solidaire dans les effots. Maintenant il faut continuer à travailler pour gommer des petites erreurs". Laborde est dans la même réflexion : " Nous avons très bien commencé le match avec la possession de la balle, qui s'est rapidement concrétisé par l'ouverture du score. Puis Anglet a poussé jusqu'à la mi temps avec beaucoup de coup franc et corner. A la reprise le match s'est équilibré jusqu'à l'exclusion sévère de Saïd. A 10 nous avons su rester solides avec des contres qui auraient du nous mettre à l'abri. Notre second but n'a pas découragé nos adversaires qui eux ont marqué sur une erreur défensive. Notre première victoire à domicile devant un public nombreux est là. Bravo à tous les joueurs pour leurs efforts, mais il faut encore travailler ". Peut – être les visiteurs feront les frais de cet état d'esprit qui règne du côté de Paulhan Pézenas. Le match initialement prévu à Paulhan aura lieu à Pézenas , car la tribune couverte permettra d'abriter les spectateurs en cas de pluie.

anglet moussa1

Football -3e tour de la coupe de France

 

Titre : Paulhan/Pézenas se qualifie

PAULHAN/PEZENAS (CFA2) : 1

LATTES (DH) : 1

Stade municipal de Pézenas.

Paulhan/Pézenas (CFA2) élimine Lattes (DH) 3 tirs au but à 0 (1-1 à l’issu du temps règlementaire et de la prolongation).

Arbitre : M. Sofien Benchabane.

But pour Paulhan/Pézenas : S. Taillan (64e).

Pour Lattes : Guicheteau (61e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas : Kabore (49e), S. Taillan (97e), Laborde (103e).

A Lattes : Cadeilhan (78e), Crespin (séance de tab).

Expulsion à Paulhan/Pézenas : Eddahbi (90e+4).

A Lattes : Handachy (90e+4).

ES Paulhan/Pézenas : Véziat, R. Taillan (puis Astier, 83e), Bensaïd, Kabore (puis Titimal, 66e), Laborde, Bileck, Eddahbi, Camara (puis Oroque, 96e), S. Tailla, Lalaoui, Ybnou-Charaf.

AS Lattes : Crespin, Cadeilhan, Amalou (puis Guicheteau, 45e), El Homaïri, Campos, Belhadj, Satgun, Amann, Babin, Belkaïd (puis Handachy, 81e), Lekhlifi (puis Papon, 66e).

 

Paulhan/Pézenas a bataillé pendant 120’ pour tenter de déborder Lattes, hier. Mais malgré une écrasante possession de balle, le club de CFA2 a dû attendre la séance de tirs aux buts… et les 3 arrêts de Véziat sur les trois premiers tirs de Satgun, Guicheteau et Belhadj pour se qualifier.

Satgun pour les visiteurs tirait le premier et Véziat claquait la balle en corner, avant de détourner le coup-franc de Belhadj. Les Lattois, bien en place, choisissaient de laisser la possession à des adversaires. Ybnou-Charaf repiquait dans l’axe et tentait sa chance des 18m, puis le meneur de jeu Lalaoui, sous haute surveillance hier, frappait à son tour mais à chaque fois le ballon frôlait le cadre.

(A la reprise, Crespin sortait de sa surface pour contrer Sébastien Taillan qui filait au but. Les joueurs de DH reculaient, mais exploitaient toutes les opportunités de contre. Lekhlifi servait Guicheteau entré en jeu à la mi-temps, mais Véziat se couchait sur la volée de l’attaquant qui, un peu après, trouvait cette fois le cadre. Sur un coup-franc excentré, Guicheteau enroulait la balle qui finissait lucarne opposée (0-1, 61e). La réaction de l’ESPP était immédiate, Sébastien Taillan égalisait d’une tête piquée sur un centre de son frère Robin (1-1, 64e). Crespin d’un arrêt réflexe s’interposait ensuite devant Ybnou-Charaf, puis repoussait le tir de Titimal dans une fin de match où le club de CFA2 tentait d’emporter la décision. Titimal de la tête avait la balle de match, dans des arrêts de jeu fatals pour Eddahbi et Handachy exclus pour un excès de nervosité. Très fatigués, les lattois s’accrochaient à leur résultat nul en prolongation pour pousser leurs adversaires aux tirs au but, dans lesquels ils ne parvenaient pas à tromper une seule fois Véziat.

ALAIN  MENDEZ

 

Photos ESPP ANGLET





 





 

RESULTATS DU WEEK-END

La PHB s'est imposée 4 à 1 contre Valros .

La CFA s'est imposée 1 à 0 contre Martigues.

Les u 19 ont  perdu 6 à  2 à en gamberdella

Les U 17 ont perdu 5 à 1

Les U 15 ONT PERDU 2 à 1 contre Sète

JEUNES

Pour tous renseignements concernant l'école de foot, téléphonnez à la secrétaire Bastide Magali 0623336093.