COMPLEXE DE L’ESTAGNOL. 600 SPECTATEURS ENVIRON. PAULHAN/PÉZENAS (CFA) BAT LA CLERMONTAISE (DHR) 3 TIRS AU BUT À 0 (1-1 À L’ISSU DU TEMPS RÈGLEMENTAIRE ET DE LA PROLONGATION). ARBITRE : M. FAOUZI BENCHABANE. BUT POUR CLERMONT :SARROUY (74E). POUR PAULHAN/PÉZENAS : LALAOUI (67E). AVERTISSEMENTS À CLERMONT : STOÏCA (10E), LAMACHE (16E), CANTIER (23E), GARRIGOS (90E+3). A PAULHAN/PÉZENAS : BENSAÏD (8E), KABORÉ (47E). LA CLERMONTAISE :JULIÉ, CANTIER (SANCHEZ, 94E), SARROUY, DOMENECH, LAMACHE, PILOSSIAN (GARCIA, 71E), DUHAU-MARMON (CAP.), RAMAYE, MUSSOT, GRYNBERG, STOÏCA (GARRIGOS, 90E). ENT. : JEAN-BERNARD REBOUL. ES PAULHAN/PÉZENAS : VÉZIAT, B. CAMARA, BENSAÏD (BILECK, 90E), KABORÉ, LABORDE, M. CAMARA, CHOPLIN, OROQUE, HABOUCH, LALAOUI (CAP.), DEGBO (TAILLAN, 71E). ENT. : PASCAL DAGANY. LE DÉBUT DE MATCH ÉTAIT ENGAGÉ, HACHÉ ENTRE LA CLERMONTAISE QUI JOUAIT À SON RYTHME ET UN ADVERSAIRE DE CFA QUI N’ARRIVAIT PAS À IMPOSER LE SIEN. VÉZIAT SE COUCHAIT SUR LE COUP-FRANC DE GRYNBERG. EN FACE, JULIÉ EFFECTUAIT QUELQUES INTERVENTIONS AÉRIENNES DEVANT HABOUCH PUIS DEGBO. SUR UN CENTRE D’HABOUCH, LE PORTIER CLERMONTAIS STOPPAIT MÊME LE BALLON DÉVIÉ PAR LAMACHE. LE JEU S’ACCÉLÉRAIT ENFIN DANS LES CINQ DERNIÈRES MINUTES DE LA PREMIÈRE MI-TEMPS. SUR UN COUP-FRANC DE DUHAU-MARMON, VÉZIAT DÉGAGEAIT LA BALLE RÉCUPÉRÉE PAR LAMACHE QUI NE CADRAIT PAS SON TIR POUR CONCLURE 45 PREMIÈRE MINUTES FERMÉES. L’ÉCLAIR VENAIT DE LALAOUI, APRÈS L’HEURE DE JEU. SUR UN LONG CENTRE DE BENSAÏD LE CAPITAINE DE L’ESPP CONTRÔLAIT DE LA POITRINE DANS LA SURFACE ET AJUSTAIT LE GARDIEN (0-1, 64E). LA RÉACTION CLERMONTAISE ARRIVAIT VITE DERRIÈRE, SUR UNE VOLÉE NON CADRÉE DE GARCIA SEUL AU SECOND POTEAU, AVANT L’ÉGALISATION DE SARROUY. LE LATÉRAL AU DÉPART DE L’ACTION, SERVAIT GRYNBERG AVAIT DE REPRENDRE SON CENTRE AU BOUT D’UNE BELLE ACTION COLLECTIVE (1-1, 74E). LE SCORE NE BOUGEAIT PLUS ET IL FALLAIT ALLER EN PROLONGATION. LÀ ENCORE LE CLUB DE CFA AVAIT LA MAÎTRISE DU JEU, MAIS LES DEUX ÉQUIPES SE NEUTRALISAIENT AVEC UNE SEULE OCCASION AU CRÉDIT DES LOCAUX ET DE GARCIA QUI CROISAIT TIR TROP SON TIR. IL NE RESTAIT PLUS QUE LES TIRS AU BUT POUR DÉSIGNER LE VAINQUEUR ET À CE JEU LÀ, CE SONT LES VISITEURS QUI ÉTAIENT LES PLUS ADROITS. SI LALOUI FRACASSAIT LA TRANSVERSALE SUR SON PREMIER TIR, VÉZIAT STOPPAIT LES FRAPPES DE RAMAYE, DUHAU-MARMON ET GARCIA. ENTRE TEMPS, LABORDE ET OROQUE AVAIT MARQUÉ, AVANT LE PÉNALTY DE LA QUALIF’ TRANSFORMÉ PAR TAILLAN. ALAIN MENDEZDEPLACEMENT DANS LE VAR POUR UNE VICTOIRE. JAMAIS DEUX SANS TROIS, APRÈS UNE VICTOIRE EN CHAMPIONNAT CONTRE MARTIGUES PUIS À SAINT GILLES EN COUPE, LES HOMMES DU PRÉSIDENT BERGER ESPÈRE QUE LE PROVERBE SE RÉALISERA EN DÉPLACEMENT À HYÈRES.LES VAROIS SONT 15 ÈME AU CLASSEMENT AVEC 5 POINTS POUR 1 VICTOIRE, 2 NULS3 DÉFAITES (4 BUTS POUR, 8 CONTRE). PAULHAN PÉZENAS EST 7 ÈME AVEC 8 POINTS POUR 2 VICTOIRES, 2 NULS T 2 DÉFAITES (8 BUTS POUR, 12 CONTRE). LES STATISTIQUES PLAIDENT EN FAVEUR DES POULAINS DE DAGANY, MAIS NOUS SAVONS QU'IL N'Y A PAS DE LOGIQUE EN FOOTBALL ET QUE TOUT EST REMIS EN QUESTION À CHAQUE RENCONTRE. LES ÉQUIPIERS DE LALAOUI DEVRAIENT ÊTRE AU COMPLET ET CRAVACHENT DUR CETTE SEMAINE À L’ENTRAÎNEMENT POUR CONTINUER SUR LA DYNAMIQUE POSITIVE DES 2 DERNIÈRES VICTOIRES. LA PHB SE DÉPLACERA À LOUPIAN POUR SON SECOND MATCH DE CHAMPIONNAT, ALORS QUE LES ÉQUIPES DE JEUNES REPRENNENT PROGRESSIVEMENT LA COMPÉTITION.CHAMPIONNATYY

  magritte1

 

SAISON 2017 - 2018 CFA

CHAMPIONNAT CFA SAMEDI 19 AOUT

PREMIER MATCH A DOMICILE POUR L'ESPP.

Samedi 19 août à 18 heures au stade des Laures l'ESPP recevra Colomiers. Pour ce premier match à domicile les sang et or ne pourront jouer à Pézenas car le stade municipal de la cité Molière n'est pas encore classé en catégorie 3. C'est donc aux Laures que les supporters découvriront leur équipe. Petit à petit avec sérieux les hommes de Dagany rattrapent le retard pris dans leur préparation à cause des péripéties administratives que tout le monde connait. C'est dans la difficulté qu'un groupe se construit et les équipiers de Poueys ont prouvé qu'ils étaient sur la bonne voie en livrant 75 minutes de qualité lors de leur déplacement à Marignane. 75 minutes qui laissaient espérer un match nul, avant de concéder un pénalty inutile puis un troisième but. Colomiers  le prochain adversaire a réalisé un nul chez lui contre Bergerac. Les 2 équipes auront donc à cœur de remporter leur première victoire de la saison. Le groupe des locaux sera un peu plus étoffé que lors du premier match, vu la qualification de nouveaux joueurs.

 

______________________________________

PAULHAN PEZENAS TREBUCHE

MARIGNANE ..............................3 PAULHAN/PEZENAS ..................1

Stade Saint-Exupéry. Mi-temps : 1-1.

Arbitre : M. Rodrigues.

Buts pour Marignane : Renaut (23e),

Ramalingom (69e sp., 86e).

But pour Paulhan/Pézenas : 2B.

Camara (29e).

Avertissements à Marignane :

Ramalingom (78e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas :

B. Camara (45e), M. Camara (61e),

Koné (66e).

PAULHAN/PEZENAS : Véziat - Kone, Kabore, B. Camara, I. Sylla - Mheyaoui (Ziri, 77e), Oroque (M. Sylla, 77e), M. Camara (Cissé, 73e), Ybnou-Charaf - Poueys (cap.), Fataki.

Entraîneur : Pascal Dagany

«L’intersaison a été rock’n’roll», dixit l’entraîneur héraultais Pascal Dagany.

Après beaucoup d’émotions variées et un mercato fait au plus vite, les Héraultais n’abordaient sans doute pas de la meilleure des manières cette première rencontre officielle de la saison. L’ESPP tient 70 minutes Poueys et les siens ont fait de leur mieux, ont tenu la baraque pendant soixante-dix bonnes minutes avant de rendre les armes face à une équipe provençale qui a profité d’un penalty de Ramalingom pour prendre le large. Jusque-là, la copie proposée par Paulhan/Pézenas était rès correcte. Poueys et lessiens ont d’ailleurs laissé l’image d’une équipe bien organisée, capable de profiter de mésentente dans la surface provençale comme cette frappe de Poueys contrée par Ben Ahmed (10e). Mais c’est sur un coup de pied arrêté que les hommes de Patrice Eyraud vont ouvrir la marque. Kakiamosiko sert parfaitement Renaut qui trouve la faille (23e). Paulhan/Pézenas réagit par Babacar Camara qui glisse le ballon du plat du pied dans le petit filet de Kouakbi (29e). Tout était à refaire pour une équipe marignanaise qui a peu bougé à l’intersaison soit tout le contraire de Paulhan/Pézenas qui comptait beaucoup de nouveaux. Des Héraultais qui ont parfois péché par naïveté comme sur le deuxième but du MGFC : Kakiamosiko lance Ramalingom. Assez discret jusque-là, l’attaquant marignanais file au but, pousse son ballon et fut fauché par Véziat sorti à son encontre. Le penalty semblait évident et l’ancien Ajaccien se fit justice lui-même. La suite ? Marignane-Gignac serra les rangs et profita des espaces laissés dans l’arrière garde adverse. Et l’ailier Guillaume Bosca va se muer en passeur décisif pour trouver Ramalingom, lancé à pleine vitesse vers le second poteau, qui n’avait plus qu’à tacler le ballon dans les filets (86e).

article Midi Libre

L'ESPP a livré une bonne partie malgré sa défaite. Les 2 buts encaissés en fin de rencontre s'expliquent peut être par une baisse de régime dans le dernier quart d'heure lié à la reprise tardive de la préparation.

 

_____________________________________________________________________

L'ESPP PRETE A ATTAQUER SA DEUXIEME SAISON EN CFA !

La préparation de cette nouvelle saison a été très compliquée pour  tous ceux qui constituent le socle de ce merveilleux édifice qu'est le club pour notre cœur d'Hérault et qui ont travaillé de manière obscure en coulisse pour assurer l'avenir. Il a fallu pas moins de trois déplacements à Paris à la fédération française de football pour arracher un maintien de l'ESPP qui risquait d'être rétrogradée à cause de trois points de pénalité infligés au club à cause des incidents de fin de match contre Tarbes. Il reste à espérer que ces péripéties fort couteuses au club en temps, en énergie, en inquiétude et surtout en préparation de la future saison feront réfléchir certains sur leur comportement dans les tribunes. C'est donc avec beaucoup de retard que Dagany a enfin pu se projeter sur la saison 2017- 18. Compte tenu de l'incertitude du niveau auquel évoluerait l'étoile, des joueurs sont partis vers d'autres destinations. Mais le coach a réussi à constituer un groupe solide qui sera compétitif, même s'il sera un peu amputer pour les 2 suspensions pour 8 rencontres pour le gardien et le taulier Laborde. A cause de la reprise tardive de la préparation les 2 premiers matchs amicaux contre la Clermontaise et le FC Sète se sont soldés par deux défaites. Le groupe un peu plus affuté s'est imposé contre Fabrègues et a obtenu un nul contre Nimes Olympique ce samedi. Les nouveaux joueurs s'intègrent bien au groupe déjà constitué dans lequel Véziat, Moussa et Poueys ont montré de belles choses. Les sang et or se déplaceront à Marignane pour leur première rencontre avant de recevoir Colomiers.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite  à l'appel , le club est maintenu en CFA en tant que meilleur 14 ème.

La commission de discipline n'a enlevé qu' 'un point ferme au club. Les 2 autres points sont en sursis  .L 'ESPP RESTE DONC EN CFA  ET C'EST MERITE !!!

_________________________________________________________________

 

 

 

    magritte1 

SAISON 2016 - 2017 CFA

 

PHOTOS ESPP TOURNOI VETERANS

PHOTOS ESPP OM

PHOTOS ESPP RODEZ ET CLERMONT

PHOTOS ESPP LE PONTET

PHOTOS ESPP FREJUS

PHOTOS ESPP MONTPELLIER

PHOTOS ESPP MONT DE MARSAN

 

POUR VOIR LE SITE OFFICIEL DE L'ESPP CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS .

 http://www.esppfoot.com/

photos ESPP SETE

Quand le diaporama est ouvert cliquez sur pleine page à droite

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 20 et 21 mai

CFA : ESPP :2- TARBES :2

PHB : Montagnac :4 - ESPP2 :2.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 13 et 14 mai

CFA : Colommiers : 3 - ESPP : 1

PHB : ESPP 2 : 3 - Lespignan Vendres : 1.

L'ETOILE EST LA GROSSE PERDANTE DE CETTE JOURNEE.

Les résultats de Sète et Nice propulsent l'étoile dans la zone relégable. une victoire contre Tarbes est indispensdable en espérant que Sète ne batte pas Hyères pour assurer le maintien. La Phb s'est imposée et conforte sa place de leader vu que Montagnac n'a réalisé qu'un match nul.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 29 et 30 avril.

CFA : ESPP : 3 - TOULON :2 samedi 18 h à Pézenas.

PHB : Puissalicon Magalas - ESPP dimanche à 15 h.

AVEC CETTE VICTOIRE LOGIQUE L'ESPP FAIT UN PAS DE PLUS VERS LE MAINTIEN.

L' ETOILE N'EST PAS PAS RESTE EN RADE CONTRE TOULON !

PAULHAN/PÉZENAS ...................3 

TOULON ......................................2  Stade municipal de Pézenas.  Mi-temps : 2-1.  Arbitre : M. Gérard Dany.  Buts pour Paulhan/Pézenas : Ybnou-Charaf (6e), Habouch (12e), Taillan (64e). Pour Toulon : C. Gomis (43e), Preira (85e).    ES PAULHAN/PÉZENAS : Yattara, Nelson, Bensaïd, B. Camara, Laborde, Oroque, Taillan, M. Camara, Habouch, Poueys (cap.), Ybnou-Charaf (Choplin, 22e).  Ent. : Pascal Dagany.    SC TOULON : Viviani, Leleu (Cantareil, 56e), Cilia (Moulet, 70e), Sahnoune, Fall (cap.), Buisson (Cousyn, 75e), Bayo, D. Gomis, Preira, C. Gomis, Djaballah.  Ent. : Gennaro Alfano.    En battant 3-2 Toulon hier, Paulhan/Pézenas a peut-être fait un pas décisif vers le maintien en CFA à deux journées de la fin. Une grosse entame Les Héraultais démarraient en trombe, et, après une première volée au dessus, Ybnou-Charaf parti de 25m avait deux contres favorables et venait tromper Viviani (1-0, 6e). Ils enfonçaient le clou sur une ouverture d’Oroque pour Taillan qui filait côté droit et avait la lucidité de centrer à ras de terre pour Habouch (2- 0, 12e). Battus dans les duels, les Varois commettaient beaucoup de fautes, même si la partie s’équilibrait à la demi-heure de jeu. Elle tournait même à l’avantage des visiteurs en fin de mi-temps. Djaballah parti dans le dos de la défense éliminait Yattara mais trouvait le petit filet. Deux minutes après c’est Cafi Gomis qui prenait de vitesse Laborde et marquait avec l’aide du poteau (2-1, 43e). Et voilà les Toulonnais relancés. À la reprise, Paulhan/Pézenas manquait de refaire le break en moins de dix minutes sur deux ballons piqués : Une tête de Habouch détournée en corner sur sa ligne par Viviani, puis un tir de Poueys seul face au gardien repoussé par la transversale. En face, l’intenable Cafi Gomis en force tapait dans le petit filet. La délivrance arrivait sur un centre de la gauche de Choplin, Habouch ratait la balle au premier poteau, pas Taillan au second qui l’expédiait dans les filets (3-1, 64e). Restait alors à bien finir la partie. Yattara s’envolait pour sortir un ballon qui filait dans sa lucarne sur la tête du Toulonnais Bayo. En fin de match, le gardien, gèné par Cafi Gomis sur un coup-franc de Djaballah ne pouvait capter la balle que Preira poussait dans le but (3-2, 85e). Les locaux devaient s’accrochaient jusqu’au bout pour repousser les dernières tentatives varoises, et arracher un précieux succès.  ALAIN MENDEZ 

.  La PHB se déplacera chez son dauphin Puissalicon Magalas. Ce match sera lui aussi une grosse épreuve. Une victoire des Paulhanais Piscénois ouvrirait le chemin de l'accession. Dans le cas contraire le championnat serait relancé, surtout que Montagnac est également bien placé.

Saïd le buteur contre Montpellier.

WEEK-END du 22 et 23 avril

CFA : MARIGNANE :4 - ESPP : 3 samedi à 18 heures

PHB : ESPP2 : 3 - FLORENSAC : 0 dimanche 15 h stade des Laures.

Encore une nouvelle étape à franchir pour l'étoile.

Samedi 22 avril à 18 heures un nouveau défi attendra les joueurs de l'étoile. Les hommes du Président Berger qui viennent d'enchainer 3 matchs sans défaite , dont 2 victoires, savent que la tâche ne sera pas facile pour ce déplacement. Mais elle  ne le sera pas non plus pour les concurrents directs au maintien. Sète reçoit Marseille, Montpellier jouera contre le leader, Nice se déplacera à Fréjus et Le Pontet sera opposé à Mont de Marsan, alors que Martigues ira à Colomiers. Ces trois dernières rencontres permettent aux protégés de Dagany et Martinez de se déplacer sans trop de pression même si une victoire est l'objectif visé par l'équipe. Laborde retrouvera le groupe après avoir purgé sa sévère suspension de 4 matchs et peut être quelques blessés seront de retour. Mais le groupe a prouvé ses vertus morales et ses qualités techniques lors des 3 dernières confrontations. Même si la confiance est revenue chez les "sang et or",  la vigilance et la modestie n'ont pas laissé place à la suffisance comme en témoigne les propos lucides du capitaine, contre Montpellier ,julien Poueys : "c'est une grande satisfaction d'avoir gagné ce match. Nous validons le nul obtenu au Pontet. Nous sommes sur une série de 3 matchs sans défaite dont 2 victoires. L'état d'esprit du groupe est très bon. A nous de continuer sur cette voie. On s'attend à un match compliqué à Marignane. Même son de cloche chez Oroque qui a retrouvé le groupe et son niveau après sa blessure : "très content de cette victoire. On a fait le match qu'il fallait pour l'emporter car c'était un match très important pour la fin du championnat. Il faut rester concentré et continuer à travailler , car rien n'est joué ". La PHB recevra Florensac au stade des Laures dimanche à 15 heures tout auréolé de son statu de leader qu 'il faudra fructifier par une victoire. Samedi matin un plateau U 8 aura lieu aux Laures.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

PREMIER VOLET DU CONTRAT MAINTIEN REMPLI! FELICITATIONS A TOUS !!!

Dans la présentation de cette fin de saison, la nécessité d'une victoire contre Montpellier était présentée comme indispensable. Contrat rempli pour les hommes de Dagany. Le scénario prévu entre les concurrents directs se réalisent également. Le Pontet a perdu, Martigues se fait accrocher et la défaite de Sète permet à l'ESPP de gagner une place. Le retour de Laborde et de quelques blessés devraient permettre aux hommes du Président Berger de continuer d'appliquer le plan du maintien.  

REACTIONS DES JOUEURS :

Poueys Julien : c'est une grande satisfaction d'avoir gagné ce match. Nous validons le nul obtenu au Pontet. Nous sommes sur une série de 3 matchs sans défaite dont 2 victoires. L'état d'esprit du groupe est très bon. A nous de continuer sur cette voie. On s'attend à un match compliqué à Marignane.

Oroque Jean Marc : très content de cette victoire. On a fait le match qu'il fallait pour l'emporter car c'était un match très important pour la fin du championnat. Il faut rester concentré et continuer à travailler , car rien n'est joué.

__________________________________________________________________

PAULHAN/PEZENAS 2 MONTPELLIER HSC II 0

Stade municipal de Pézenas. 400 spectateur environ. Arbitre : M. Maxime Apruzzese. Buts : Habouch (78e, 93e). Avertissements à Paulhan/Pézenas : Habouch (48e), Ybnou-Charaf (82e), Choplin (87e). A Montpellier : Poaty (33e), Commet (72e).   ES Paulhan/Pézenas : Yattara, Haddou, Bensaïd, B. Camara, Nelson, Oroque, Taillan, M. Camara  (Cissé, 92e), Habouch, Poueys (cap., Choplin, 84e), Ybnou-Charaf. Ent. : Pascal Dagany.   Montpellier Hérault SC II :  Bertaud, Roubini (Commet, 55e), Poaty (cap.), Rémy, Cozza, Marveaux, Trento (Adouyev, 80e), Sanson, Karraoui (Djorkaeff, 75e), N’Diaye, Barroilhet. Ent. : William Prunier.   Le match de la peur entre Paulhan/Pézenas et la réserve du Montpellier Hérault s’est soldé par une victoire 2-0 des locaux grâce à un doublé de Habouch en fin de partie. Sur un corner d’Ybnou-Charaf, Poueys déviait de la tête au premier poteau obligeant Bertaud à se coucher sur sa ligne. La réaction montpelliéraine arrivait à la demi-heure sur un décalage de Barroilhet pour N’Diaye  sur la gauche. Sanson coupait la trajectoire de la balle et tapait sur le poteau.  Poaty frôlait ensuite la correctionnelle en accrochant Taillan à l’entrée de la surface. Le capitaine visiteur écopait d’un jaune et Ybnou-Charaf ratait le cadre sur le coup-franc. En fin de mi-temps, Sanson s’infiltrait dans la surface mais son centre ne trouvait pas preneur. En face Poueys au second poteau était à quelques centimètres de trouver le cadre dans une fin de mi-temps plus animée. A la reprise, Paulhan/Pézenas se créait deux grosses ocassions. Taillan filait sur la droite et butait sur Bertaud, peu après Poueys devançait la sortie du gardien cette fois mais Cozza sortait la balle devant sa ligne. A l’heure de jeu, Trento frappait de 20m et Yattara s’envolait pour détourner le ballon en corner sur lequel Marveaux plaçait sa tête au ras du poteau. Ybnou-Charaf sur coup-franc à l’angle de la surface tapait sur le montant de Bertaud. Puis N’Diaye, qui  se retrouvait à la conclusion d’un beau mouvement collectif seul face à Yattara, tapait en force au dessus. Le match basculait sur un corner dévié par un montpelliérain et repris de volée par Habouch (1-0, 78e). Montpellier se ruait alors à l’assaut accumulant les coups de pieds arrêtés, mais se faisait contrer et Habouch, servi par Taillan pliait la partie dans les arrêts de jeu (2-0, 93e).  alain mendez amendez@midilibre.com

 

 Camara impérial en défense.

WEEK-END du 15 et 16 avril

CFA : ESPP : 2 - MONTPELLIER: 0 samedi 15 avril à 18 h Pézenas

 PAULHAN PEZENAS A SON DESTIN AU BOUT DE SES CRAMPONS.

A cinq rencontres de la fin du championnat , l'étoile semble bénéficier d'un calendrier favorable pour envisager son maintien en CFA. A condition bien sûr de s'imposer contre la réserve de Montpellier samedi 15 avril à 18 heures au stade municipal de Pézenas. Le même jour Nice recevra le FC Sète, Martigues recevra Toulon et Le Pontet se rendra chez le leader Rodez. Le 22 avril l'ESPP ira à Marignane, Montpellier recevra Rodez, Nice ira à Fréjus et Martigues à Colomiers. Le 29 avril l'ESPP accueillera Toulon, Nice, Le Pontet et Montpellier joueront respectivement contre Marseille, Fréjus et Mont de Marsan. Le 13 mai l'étoile ira à Colomiers, Montpellier recevra La Pontet, Nice recevra Monaco et Martigues ira à Sète. Pour clôturer la saison, L'ESPP recevra Tarbes, Montpellier ira à Fréjus, Martigues et Le Pontet affronteront Nice et Marignane. Passé l'épreuve et le test de Montpellier ce samedi, les hommes du Président Berger ne rencontreront ni des grosses équipes du groupe, ni des concurrents directs au maintien. Ce qui n'est pas le cas de Nice, Le Pontet, Martigues et Montpellier qui s'affronteront ou joueront contre des ténors du groupe. Si à ces circonstances objectivement favorables on ajoute le retour de Laborde après ses 4 matchs de suspension et celui des blessés, Dagany peut espérer s'appuyer sur une bonne dynamique de fin de saison. Il pourra compter sur la solidarité et les valeurs morales du groupe qui n'a rien lâché dans les périodes difficiles malgré l'absence de 8 joueurs cadres durant de nombreuses rencontres. Supporters venez nombreux samedi soutenir les "sang et or" contre Montpellier pour ouvrir cette dernière route vers le maintien en CFA.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 8 et 9 avril

CFA : LE PONTET : 1 -ESPP : 1  samedi 8 à 18 heures.

UN POINT PRECIEUX ENGRANGE !

 

Source : CFA D (J25) : Résultats et classement
Follow us: @footnational on Twitter | footnational on Facebook

La montée en National attendra. Pour sabrer le champagne dès ce soir, Rodez, solide leader du groupe D de CFA, devait notamment s'imposer à Mont-de-Marsan. Il s'est finalement lourdement incliné En parallèle, le dauphin du RAF, Fréjus Saint-Raphaël a digéré la Coupe de France en disposant de Sète et garde un infime espoir d'accession, comme les Montois qui plus est. 

Dans la course au maintien, signalons l'excellente opération de Martigues qui s'est imposé au finish à Marignane/Gignac. En revanche, la lanterne rouge Le Pontet n'a pu faire mieux que match nul face à Paulhan-Pézenas et reste mal embarquée. Les réserves de Montpellier et Nice, tenues en échec ce samedi, devront elles aussi batailler pour s'en sortir. Enfin, signalons la victoire de Colomiers sur Marseille et la défaite de Toulon à domicile face à Monaco.

Classement CFA Groupe D

REACTIONS DE JOUEURS.

Oroque : en venant ici , il était important de ne pas perdre. Du coup c'est un bon point qui deviendra un très bon point si on le fructifie la semaine prochaine face à Montpellier. Il nous faudra avoir la même détermination et le même engagement.

Poueys : nous avons un sentiment mitigé, car si nous sommes satisfaits du point ramené, nous sommes aussi un peu déçus. Il y avait la place de faire mieux, surtout que nous menions au score et avons eu les occasions  pour gagner le match. Le nul es logique car nous avons soufferts dans la possession de la balle, mais sans être trop en danger. A nous de faire fructifier ce point samedi contre Montpellier.

 

 

__________________________________________________________________

 WEEK-END du 1 et 2 avril

CFA : ESPP : 1 - MONT de MARSAN : 0 samedi à 18 h stade de PEZENAS  

Victoire importante qui permet à l'étoile de sortir de la zone relegable.  FÉLICITATIONS AU GROUPE ET AU BUTEUR POUEYS 

 

Yatarra a gardé ses cages vierges.

PAULHAN/PEZENAS ...................1 MONT-DE-MARSAN ....................0 

Stade municipal de Pézenas.  Mi-temps : 0-0.  Arbitre : M. Alexandre Silvestre.  But : Julien Poueys (89e).  Avertissements à Paulhan/Pézenas : Habouch (52e), Kaboré (72e), M. Camara (87e).    ES PAULHAN/PÉZENAS : Yattara, Nelson (cap.), Haddou, B. Camara, Kaboré, M. Camara, Oroque, Bensaïd (Choplin, 63e), Habouch, Taillan, Ybnou-Charaf (Poueys, 71e). Ent. Pascal Dagany.   STADE MONTOIS : Jacques (cap.), Barbe (Diarra, 78e), Deheeger, Abrassart, Soubieille, Clavé (S. Elissalt, 63e), Brethous, Camara, Labarbe (Lafourcade, 63e), V. Elissalt, Gasparotto. Ent. : Pierre Aristouy.    L’air du stade municipal de Pézenas a souri aux footballeurs de l’ESPP qui restaient sur trois défaites de rang en CFA et cinq matchs sans inscrire le moindre but. S’ils avaient choisi de défendre et de rester compact face au deuxième du championnat,les Héraultais ont marqué un but en fin de partie par l’intermé- diaire de Poueys, qui faisait son retour dans l’équipe après sept semaines d’absence. La partie débutait sur un centre de Taillan dégagé de la tête par le grand défenseur Abrassat devant Habouch. Les locaux qui avaient renforcé leur milieu de terrain optaient pour la prudence préférant procéder par de longs ballons. En face, Mont de Marsan essayait de construire mais sans arriver à s’approcher des buts de Yattara. A la demiheure de jeu, Ybnou-Charaf de 25m obligeait Jacques à se détendre pour détourner la balle en corner. Mais le Stade Montois se créait aussi une occasion, dans les arrêts de jeu sur un coup-franc excentré de Gasparotto repris par Abrassart au ras du poteau. Poueys délivre les siens à la dernière minute Les visiteurs jouaient plus haut à la reprise et sur un décalage côté gauche, Deheeger centrait au premier poteau pour Brethous contré du pied par la bonne sortie de Yattarra. Le portier captait ensuite le tir de Labarbe dans la suface. Le match basculait une première fois à la 77e minute lorsque Brethous s’arrachait et centrait en retrait pour Lafourcade qui venait d’entrer en jeu un peu plus tôt. Et c’est Gasparotto, en position de hors-jeu sur la ligne de but, qui empêchait la balle d’entrer dans les filets. Après un tir de Choplin au ras du poteau pour l’ESPP, le match basculait sur une action bien construite à la 89e minute, alors que les visiteurs faisaient le forcing pour emporter la décision. Taillan héritait de la balle sur la droite et centrait au second poteau sur la tête de Poueys qui délivrait tout un stade (1-0, 89e). Dans la foulée Lafourcade accroché à l’entrée de la surface héritait d’un coup-franc tiré par Abrassat et dévié par le mur en corner. Suivait cinq très longues et douloureuses minutes au cours desquelles Habouch en contre aurait même pu doubler la mise. ALAIN MENDEZ 
  --
Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

REACTIONS DE JOUEURS.

Oroque : C'est la victoire qu'on attendait depuis un moment. Elle nous fait du bien au classement et au moral. A nous de continuer de faire des efforts comme nous l'avons fait, si nous voulons continuer d'exister  à ce niveau. Bravo à tout le monde.

Nelson : le plus important c'est les 3 points, car ce match a été un bonus pour nous vu les autres résultats. Ce n'est pas encore fini, continuons dans cette dynamique en restant vigilants.

 

PHB : ESPP 2  : 7- Clermontaise 2 : 1  Dimanche à 15 h Stade de Pézenas.

BEAU WEEK-END POUR L' ETOILE AVEC CES 2 VICTOIRES.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 25 et 26 mars

CFA : ESPP - Mont de Marsan: samedi à 18 h Stade des Laures match reporté

PHB : ALIGNAN :3 - ESPP2 :  0 dimanche à 15 heures

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du 18 et 19 mars

CFA : Rodez - ESPP samedi 18 à 18 h.

PHB : ESPP2 - Pointe courte dimanche à 15 h à Paulhan.

L ' ETOILE EN MODE EXPLOIT à RODEZ.

Bien qu'ayant eu du mal a obtenir un résultat, en luttant avec les vents contraires, l'étoile a livré une seconde mi-temps prometteuse samedi dernier contre Fréjus Saint Raphaël. ce n'est ni résigné ni en cultivant la victimisation que les hommes du Président Berger se rendront à Rodez pour défier le leader samedi 18 à 18 heures. Cette rencontre contre le premier du groupe qui s'était imposé 3 à 0 à Paulhan sera un défi difficile à relever, mais l'état d'esprit montré par les sang et or samedi dernier permet une lueur d'espoir. Les 25 points qui séparent les 2 équipes au classement ne reflètent la différence de niveau entre les 2 équipes. Les protégés de Dagany ont du potentiel et malgré les nombreuses absences ils vont tenter de réaliser l'exploit de s'imposer chez les Ruthénois. Peut être qu'Henry quittera l'infirmerie bien remplie et apportera son expérience en milieu de terrain, alors que Laborde expulsé samedi dernier sera à nouveau absent. La PHB étrennera son titre de leader en recevant la Pointe Courte dimanche à 15 heures stade des Laures. Les dirigeants seront eux aussi  très sollicités avec les lotos de samedi à 21 h et dimanche à 16 h. Un plateau U10 U11 a lieu au stade des Laures ce week-end.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

WEEK-END du11 et 12 mars

Samedi 11 à 18 h CFA : ESPP : 0  -FREJUS ST RAPHAEL : 2.

Dimanche 11 à 15  PHB : Lamalou : 0.- ESPP2 :2

En s'imposant2 à 0 à Lamalou, la PHB conforte sa place de leader vu que Magalas a été tenu en échec. L'ESPP compte trois points d'avance au classement.

DEFAITE RAGEANTE de L'ESPP.

Il est difficile même pour le plus grand navigateur de naviguer contre les vents contraires. C'est sans démagogie et en toute objectivité la leçon qu'on peut tirer de cette rencontre. Par dessus les absences de joueurs cadres, un arbitrage "tendancieux" est venu compléter le tableau. Un but marqué sur un hors jeu flagrant suivi d'un  penalty pour une faute de main non sanctionné  dès le début de la rencontre, que tout le stade a vu, a pénalisé les  locaux. L'expulsion de Laborde , puis un penalty sifflé pour les varois qui est un copié collé de celui refusé aux héraultais a compliqué la situation . Les hommes de Dagany ont bien réagi et réalisé une seconde mi-temps d'un très bon niveau avec une grande détermination qui peut laisser espérer des jours meilleurs..

Laborde au duel .

 

PAULHAN/PEZENAS 0 FREJUS/SAINT-RAPHAEL 2 Stade des Laures de Paulhan. Mi-temps : 0-2. Arbitre : M. William Toulliou. Buts : Soly (7e, 40e). Avertissements à Paulhan/Pézenas : Bensaïd (24e), B. Camara (61e). À Fréjus/Saint-Raphaël : Gbohou (85e). Expulsion à Paulhan/Pézenas : Laborde (25e).   ES PAULHAN/PÉZENAS : Yattara, B. Camara, Bensaïd (Cissé, 45e), Kaboré, Laborde (cap.), Nelson, Staerck (Taillan, 45e), M. Camara (Konte, 61e), Koné, Choplin, Ybnou-Charaf. Ent. : Pascal Dagany.   EFC FRÉJUS/SAINT-RAPHAËL : Deneuve, Delvigne, Moreira (Romey, 29e), Marignale, Dumas, Dao Castellana (Reynaud, 59e), Mouillon, Orinel (cap.), Soly (Mendes Da Silva, 67e), Tlili, Gbohou. Ent. : Charly Paquille.   En posture délicate au classement, Paulhan/Pézenas recevait le 3e Fréjus/Saint-Raphaël qui s’apprête à jouer un quart de finale de la coupe de France. Malgré la défaite, les Héraultais ont pourtant fait un bon match qu’ils ont terminé avec un fort sentiment d’injustice. Difficile de leur donner tord tant les décisions arbitrales ont pesé sur le déroulé des 45 premières minutes. Présents au pressing, les locaux faisaient une bonne entame mais ce sont leurs adversaires qui frappaient les premiers sur la tête de Tlili au ras du poteau. Juste après, l’avant-centre Soly partait à la limite du hors-jeu et venait ouvrir le score (0-1, 7e). Trois minutes plus tard, Choplin cherchait Koné dans la surface, et le ballon rebondissait sur la main de Moreira décollée du corps sans que l’arbitre ne bronche, ce qui faisait monter la tension d’un cran. Les Héraultais perdaient ensuite leur capitaine Laborde qui dans un choc blessait le latéral Moreira. Après un long arrêt de jeu, Ybnou-Charaf, de 20m, obligeait Deneuve à s’envoler pour détourner en corner un ballon au ras de son poteau avant un autre fait de jeu. Orimel tirait à l’entrée de la surface, Kaboré détournait la balle de la main et M. Touillou n’hésitait pas à siffler le pénalty qu’il n’avait pas accordé à Paulhan/Pézenas pour la même faute. Soly en profitait pour doubler la mise (0-2, 40e), et l’arbitre perdait définitivement le fil du match. Le coach Dagany faisait deux changements à la pause pour tenter de sauver ce qui pouvait encore l’être. Kaboré seul à bout portant effleurait le ballon sur un coup-franc, puis Choplin butait sur Deneuve. L’ESPP n’abdiquait pas mais s’exposait. Yattara gagnait son duel avec Tlili. Tlili et Gbohou étaient encore dangereux dans une fin de match où Cissé de volée dans la surface aurait mérité de réduire l’écart. Alain mendez   --
Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

 

Choplin auteur d'un match plein.

NOUVEAU DEFI POUR L'ETOILE.

Samedi dernier l'étoile a mis fin à son cycle de 4 matchs sans défaites en s'inclinant à domicile contre Hyères. Les circonstances n'ont pas été  favorables à l'ESPP : 6 joueurs cadres absents, un but refusé injustement, 2 buts offerts sur des fautes individuelles et une expulsion en début de seconde mi-temps. Les hommes du Président Berger ont envie de rebondir en réalisant une bonne performance samedi 11 à 18 heures contre Fréjus ST Raphaël. Les varois sont troisième avec 35 points pour 10 victoires, 5 nuls et 6 défaites. Cette équipe qualifiée en coupe de France est actuellement en pleine euphorie, mais tout a une fin, alors pourquoi pas au stade des Laures ce samedi. Les locaux qui ne sont pas dans la zone relégable savent que leur tâche ne sera pas facile car l'infirmerie est toujours bien remplie et à cela s'ajoute l'expulsion de Haddou. Les visiteurs malgré leur bon niveau se sont inclinés 6 fois, alors pourquoi pas une nouvelle défaite aux Laures samedi. Dagany aura pu profiter e la semaine pour préparer ce nouveau défi et on connait la capacité de  réaction positive du groupe quand il est au pied du mur. La PHB se déplacera en leader dimanche à Lamalou qui s'était imposé à Paulhan au match aller. L'équipe ne bénéficiera pas de retombée de l'équipe fanion, ce qui compliquera sa tâche.

 

WEEK-END du 4 et 5 mars

SAMEDI 4 mars à 18 h : ESPP : 0- HYERES :3

DIMANCHE 5 mars à MONT BLANC : Montblanc : 2- ESPP2 :2

Avec ce nul , l'espp2 s'empare du fauteuil de leader.

C'est une équipe privée de 6 joueurs cadres ( Poueys, Lalaoui, Oroque, Henry, Taillan, Laborde) soit 50°/° du 11 habituel, qui a foulé la pelouse du stade des Laures ce samedi. Après une première mi-temps équilibrée au cours de laquelle l'engagement physique a pris le dessus sur la qualité du jeu, les visiteurs ont réussi à marquer 3 buts. Cet écart au score ne reflète pas la différence entre les 2 équipes ni la physionomie de la partie. Les locaux ont offert 2 buts aux visiteurs avant d'en encaisser un troisième. Réduits à 10 dès l'entame de la deuxième mi temps les protégés de Dagany n'ont pu renverser la vapeur. Il est vrai que ce match aurait pu connaitre une autre issue. En effet l'étoile avait ouvert le score, le but a été refusé pour une faute imaginaire sur le gardien. Il faut dès maintenant se projeter vers la prochaine rencontre à domicile : Saint Raphaël Fréjus.

PAULHAN/PÉZENAS .....................0 HYÈRES .........................................3 Stade des Laures à Paulhan. 

Mi-temps : 0-0.  Arbitre : M. Jordan Riche. Buts : Orsattoni (49e, 68e), Oucmid (89e). Avertissements à Paulhan/Pézenas : M. Camara (39e), Haddou (52e, 54e), Choplin (76e), B. Camara (79e). À Hyères : Orsattoni (51e). Expulsion à Paulhan/Pézenas : Haddou (54e).    ES PAULHAN/PÉZENAS : Yattara, Staerk (Ziri, 77e), Haddou, Kaboré, Nelson (cap.), Cissé, (Fofana, 63e), Koné, Moussa Camara (Babacar Camara, 63e), Habouch, Choplin, Ybnou-Charaf. Ent. : Pascal Dagany.    HYÈRES FC : Manéro, Souamès, Bellay, Gainnet, Decugis (cap.), Blanc, Mourabit, Oyedotum, Ouchmid, Mara (Lafarge, 84e), Orsattoni.   L’ES Paulhan/Pézenas a vécu une soirée chauchemardesque hier chez lui, avec à la clé une défaite 3-0 sévère mais logique face à l’équipe en forme du moment, Hyères. Le début de match se résumait en une série de duels, un gros combat et très peu de jeu. Avec des visiteurs prêts à exploiter les nombreuses balles perdues par les locaux. Ouchmid servait Mourabit plein axe dont le tir de 20m était facilement capté par Yattara. Orsattoni tentait ensuite sa chance à l’entrée de la surface sans cadrer. À la demi-heure de jeu, Hyères se créait l’occasion de la première période sur un corner...paulhanais. Manéro captait la balle, et dégageait vite pour son avantcentre Ouchmid qui prenait Cissé de vitesse mais ne cadrait pas son tir. La première période s’achevait par un coup franc rentrant d’Ybnou-Charaf et un but de Moussa Camara que l’arbitre refusait pour une charge sur le gardien. Cauchemar à la reprise Tout allait très vite après la pause sur une erreur des locaux, Orsattoni ouvrait le score (0-1, 49e). Le match basculait dans la foulée lorsque le latéral Haddou qui venait d’être averti, prenait un 2e jaune pour une faute sur Souames et était exclu. Les Héraultais menés et à 10 effectuaient alors deux changements, passaient à trois derrière et se découvraient. Ce dont profitait encore Orsattoni, esseulé sur le centre de Mourabit. L’attaquant doublait la mise d’une tête croisée avec l’aide du poteau (0-2, 68e). En fin de partie, Koné s’échappait sur la droite et butait sur Manéro qui détournait sa frappe en corner. Mais le dernier mot revenait à de solides varois qui ajoutaient un 3e but par Ouhmid (0-3, 89e).   
  --
Alain MENDEZ
Midi Libre LODEVE

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

SAMEDI 18 février à 18 heures

CFA : MARTIGUES : 0 - ESPP : 0.

UN NOUVEAU MATCH SANS DEFAITE POUR L'ESPP.

 

MARTIGUES ...........................0

PAULHAN/PÉZENAS .............0

Stade Francis-Turcan.

Arbitre : M. Gazagnes assisté de

MM. Ab. Et Am. Abdelgheffar.

Avertissements à Martigues :

Geran (66e), Douhet (78e).

À Paulhan-Pézenas :

M. Cissé (76e), Kaboré (90e).

MARTIGUES : Saintot - Douhet, El-Keurti, Celina, A. Cissé, Ba(Joaquim, 75) - Benramdane (Geran, 11), Rakotoharisoa, Akeb- Daoud - Thibault (cap.) Celestine.

Entraîneur : Franck N’Dioro.

PAULHAN-PÉZENAS : Yattara - Staerck, Kaboré, Nelson, Haddou - Camara, M. Cissé, Taillan, Ybnou- Charaf (Koné, 65) - Lalaoui (cap. ; Choplin 90+3) Habouch.

Entraîneur : Pascal Dagany.

Si avant la rencontre, les  hommes de Pascal Dagany caressaient l’espoir de s’imposer, histoire de plonger un peu plus dans le doute un concurrent immédiat au maintien, ils ont dû se contenter du nul. Ce qui est pourtant loin d’être un mauvais résultat. Rarement mis en danger par des Martégaux volontaires mais trop brouillons dans le jeu, Yattara faisant le reste devant Célestine (5e, 23e), les Héraultais sont parvenus à conserver leurs deux longueurs d’avance au classement sur les Provençaux. Et par-dessus tout de se maintenir hors de la zone de relégation. Ce qui suffit amplement à Lalaoui et ses partenaires. Avec de l’expérience et faute de pouvoir gagner, il faut aussi savoir ne pas perdre. Les visiteurs en déplacement  se sont rendus au stade Francis-Turcan avec ’objectif de repartir avec le nul et ce fut mission accomplie. En première période, les deux équipes offrent un match assez fermé et on relève uniquement les deux arrêts de Yattara dans les buts de Paulhan/Pézenas. Pas loin du hold-up Certes avec un soupçon de réussite sur leurs rares situations, l’ESPP aurait toutefois pu réaliser le coup parfait. En accélérant au retour des vestiaires comme sur cette reprise de volée de Taillan qui flirtait avec le poteau, bien servi par Ybnou- Charaf, (50e). Quelques minutes plus tard ce dernier voyait son centre fuyant atterrir sur la barre transversale (53e). Ces deux occasions nettes auraient aussi pu offrir aux spectateurs un match un peu moins bridé si l’une d’elles avait été concrétisée. Le score restera vierge et le match nul logique pour ces deux équipes de fin de tableau. Nul logique pour Paulhan - Pézenas

 

REACTIONS :

Cissé Momo :Très , très solide défensivement, mais malheureusement, on n'a pas eu de chance pour mettre les occasions au fond, car cette équipe de Martigues qui n'est pas en confiance  a essayer de mettre un peu de pression. Mais nous sommes restés concentré avec un bloc bien resserré. Maintenant on prend un point qui nous permet de nous rapprocher de notre objectif du maintien.

Oroque : comme l'avait précisé le coach la veille du match, on y va pour gagner, mais il est aussi important de na pas perdre. Ce qui est chose faite et permet de rester sur une dynamique positive. L'important maintenant est de se mettre au travail et de fructifier ce bon point pris, la prochaine journée à domicile, pour que ce soit un vrai bon point.

Nelson : ça a été assez compliqué face à une équipe qui joue leur survie. Mais nous avons su gérer la situation en restant solide .

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une page importante du championnat vient de s'écrire pour l'ESPP avec ces trois rencontres de rang contre trois équipe 2 de clubs de ligue 1 que sont Nice, Marseille et Monaco. Avec ses 2 matchs nuls et sa victoire, l'étoile a engrangé 4 points de plus qu'aux matchs aller qui s'étaient soldés par 1 nul ( Nice) et 2 défaites ( OM, Monaco). Si au plan comptable on ajoute la manière et la maîtrise du jeu, on ne peut qu'être enthousiaste du côté de l'Hérault. Après la satisfaction du travail accompli d'autres défis arrivent pour le groupe. Samedi 18 février à 18 heures c'est à Martigues que les hommes du Président Berger vont tenter de confirmer leur regain de forme. Paulhan Pézenas( 21 points) précède Martigues ( 19 points) de 2 points au classement. C'est dire l'importance de cette rencontre dans la course au maintien pour les 2 équipes. L'équilibre défensif affirmé lors des deux dernières rencontres est rassurant pour les protégés de Dagany et le groupe qui comme le dit le coach : " il faut rester en éveil". Une victoire à l'extérieur serait bénéfique au classement et pour le moral des équipiers de Dagany qui ont su se remobiliser après la défaite injuste contre Sète ( buts refusés injustement). Bien que l'infirmerie soit pleine, Dagany disposera d'un groupe compétitif pour réaliser un coup à Martigues. 

 

SAMEDI   11FEVRIER à 18 h. Stade des Laures à PAULHAN

CFA : ESPP : 0 - MONACO 2 :0

NOUVELLE BELLE PERFORMANCE DE L'ESPP.

Pour son troisième match d'affilée contre une réserve pro, celle de Monaco pour la circonstance, l'étoile a réuusi une belle sortie en arrachant un match nul. Comme après chaque match de partage des points, on se pose la question du verre à moitié plein ou à moitié vide. Pour cette rencontre ce qui est à retenir c'est que le groupe , emmené par un Lalaoui éblouissant , a su rester solidaire pour ne pas encaisser de but face à la doublure du leader de Ligue 1. L'intégration des deux nouveaux joueurs en défense est parfaite et Nelson à son nouveau poste a bien rempli sa mission. Il y a eu de la qualité dans ce match très correct ( un seul carton de chaque côté). Il reste à espérer que les sang et or qui viennent de réaliser trois rencontres de belle facture contre Nice, Marseille et Monaco, en feront de même contre Martigues pour le prochain déplacement.

 

PAULHAN/PEZENAS : 0

AS MONACO II : 0

Stade des Laures de Paulhan.

200 spectateurs environ.

Arbitre : M. Cyril Jourda assité de MM. André et Quilès.

ES Paulhan/Pézenas : Yattara, Staerck, Haddou, Kabore, Laborde, Cissé,  Taillan (Koné, 65e), Nelson, Habouch, Lalaoui (cap.), Choplin (Ybnou-Charaf, 68e).

Ent. : Pascal Dagany.

AS Monaco II : Badiashile, N’Guin Da, Serrano, M’Baé, Cissé, Muyumba (Appin, 85e), Bongiovanni (Tormin, 63e), Dabila, Labeau, Garcia (Aka, 90e), Tirard (cap.).

Ent. : Souleymane Cissé.

L’affiche était belle hier soir, avec la jeune et talentueuse équipe réserve du leader de Ligue 1 qui pointait ses crampons au stade des Laures. Et des joueurs locaux de l’ES  Paulhan/Pézenas qui avaient envie de confirmer la vitoire acquise une semaine plus tôt chez une autre réserve Pro, celle de Marseille. Mais à l’arrivée, et sous la pluie,

CHAMPIONNAT

 

 

 

layer

 

magritte1

CHAMPIONNAT 2014 - 2015

ESPP victorieuse Huchaud

 

 

LES PHOTOS DE GRANDE MOTTE ET TOULOUSE SONT EN LIGNE AUX COMMENTAIRES DES MATCHS EN QUESTION.

 

 

 

VISITEZ L'ANCIEN SITE  de L'ETOILE : PAULHAN FOOTEO VOUS APPRENDREZ PLEIN D'INFOS SUR L'HISTOIRE DU CLUB.

POUR TOUT SAVOIR SUR L'HISTOIRE DE L'ETOILE ALLEZ SUR PAULHAN FOTEO. CELA EVITERA LA FERMETURE DE CE SITE CHARGE D'HISTOIRE. MERCI !!! 

3 NOUVELLES GALERIES PHOTOS

PHOTOS ESPP BAGNOLS

PHOTOS ESPP UZES

PHOTOS PHB ET JEUNES

 

Week-end du 16 et 17 mai

DH : ARGELES - ESPP dimanche à 15 h.

PHB : ESPP2 - SOCIAL SETE STADE DES LAURES dimanche à 15 h

L' ETOILE SE DEPLACE EN CHAMPION.

C'est au pays de Molière sur le stade municipal de Pézenas que le rideau du championnat est tombé consacrant l'ESPP championne du groupe de DH. Les hommes de Dagany évolueront donc en CFA2 la saison prochaine. Le déplacement en terre Catalane pour rencontrer Albères Argelès se fera sans pression pour les Héraultais puisque même en cas dé défaite et d'une victoire de Mende les sang et or seront champion grâce au gaoalavérage particulier. Ce qui va permettre de renforcer l'équipe de PHB qui doit s'imposer à domicile face au Social de Sète pour éviter la relégation. Du côté de l'ESPP les joueurs mesurent la dimension de la performance réalisée cette saison comme en témoigne la déclaration de Laborde buteur contre Aigues Mortes :"Nous sommes champion. C'est mérité , le travail paye toujours. Je suis fier de nous, du club, de ce que l'on représente. Vive l'ESPP ! ". Même son de cloche chez Oroque : " Ce fut magnifique, une très grande émotion au coup de sifflet final.L'état d'esprit et la qualité du jeu produit lors de ce match a été à l'image de notre saison. Nous avons été premier toute la saison, je pense sans prétention que nous étions la meilleure équipe cette saison. Cette montée n'est pas volée. Je suis heureux pour le coach, Claude, Domi, le Président, Estelle et tous les dirigeants et supporters qui nous ont soutenu toute la saison. Allez l'ESPP ! ". Cissé conforte le jugement de Jean Marc Oroque : " Je remercie toutes les personnes qui nous ont soutenu y compris dans les moments difficiles.Je salue mes équipiers et surtout le coach pour le bon déroulement des entraînements qui étaient dignes d'un club de CFA.  Je remercie les 2 Présidents parce que sans leurs efforts rien n'aurait été possible. J'espère que nous avons donné du plaisir à nos supporters". La qualité du travail et le sérieux du groupe revient en boucle dans la bouche des joueurs. Cette réussite en championnat ne doit pas masquer le bon parcours réalisé en coupe de France ainsi que le travail effectué chez les jeunes notamment chez les  U13 de Strub. Il faut saluer le travail dans l'ombre des bénévoles, le soutien des supporters et des parents. Il faut saluer la vision  futuriste des dirigeants de Paulhan et Pézénas qui en réalisant l'entente des 2 entités ont donné un élan au football de la vallée de l'Hérault.

Week -end du 9 et 10 mai

DH : ESPP : 4- Aigues Mortes :0 

PHB : Gignac : 7- ESPP2 : 0.

VICTOIRE "DANGANTESQUE" et ACCESSION EN CFA2 !!! C'EST ENORME.

 

 

victoire aigues mortes

Aigues Dakuogna

PAULHAN/PÉZENAS 4 -AIGUES-MORTES 0

 

Au stade municipal de Pézénas.
Mi-temps : 1-0
Arbitre : M. Nabil Chaabani.
Buts pour l’ESPP : Camara (28e), Dakougna (48e), Laborde (70e), Kaboré (85e).
Avertissements à l’ESPP  Astier (54e), Camara (76e), Gamondes (88e).
ESPP : Veziat, Astier, Gamondes, Kaboré, Laborde, Camara, Taillan, Ybnou-Charaf, Dakougna, Lalaoui, Medjkane (Titimal, Touron, Eddahbi).
Ils l’ont fait. A quelques secondes de la fin du match, c’était l’explosion de joie sur le terrain, pour les joueurs qui apprenaient par le speaker le match nul de Mende. Avec cette victoire acquise sur un score net et sans bavure, Paulhan/Pézénas jouera l’an prochain en CFA 2. Pourtant le début de la rencontre était plutôt fébrile pour des Héraultais marqués par la peur, et Grousset était tout près d’ouvrir le score après une minute de jeu. Mais son tir était trop croisé. Après un premier quart d’heure à l’avantage des visiteurs, les ententistes reprenaient du poil de la bête. A la demi heure de jeu, sur un exploit personnel, Camara ouvrait le score d’une frappe à ras de terre. Le plus dur était fait. Au retour des vestiaires, Aigues-Mortes était tout prêt de revenir à la marque, mais Véziat sauvait les siens d’une parade sur sa ligne sur une reprise de Carvalho. Juste après, Dakougna profitait d’un centre de Medjkane pour contrôler son ballon et ajuster le portier gardois depuis les six mètres. Véziat se montrait encore déterminant dans les minutes qui suivaient contre une équipe d’Aigues-Mortes qui poussait pour revenir au score. Les locaux se mettaient définitivement à l’abri sur un corner tappé par Taillan. Laborde au premier poteau propulsait de la tête la balle pour le 3-0. Plus rien ne pouvait arriver pour les ententistes qui géraient la rencontre. Un dernier but était même signé par Kaboré. Puis vint l’explosion de joie à l’annonce du score de Mende puis au coup de sifflet final qui intervenait peu après. L’ESPP est champion !
DAMIEN SINTES

 

 

 

 

 

 

 

 

uzes oroque

WEEK-END du 2 et 3 Avril

DH : ESPP :0 - NARBONNE :1

 

 

 

 

 

L’ESPP, ça se complique ! Les Héraultais perdent dans l’Aude alors que Mende gagne à Uzès II.   FU NARBONNE : 1 PAULHAN/PÉZENAS :0
Narbonne. Parc des Sports annexe.
Mi-temps : 0-0.
Arbitres : M. Canal assisté de MM. Parès et Cador.
But : Mahieu (46e).
Avertissement au FU Narbonne : Mahieu (88e).
FU NARBONNE : Robert - Monfegas, N’Jemen, Chotin, Yassine Chalkha - Gauthier, Fellous (cap.), Barbier - Hichem Chalkha, Riera, Mahieu (Carbonne, Pech, Oliver).
Entraîneur : Gilles Sumalla.
PAULHAN/PÉZENAS : Véziat - Gamondes, Kaboré, Laborde, Touron - Camara, Oroque, Ybnou-Charaf - Taillan, Lalaoui (cap.), Medjkane (Astier, Titimal, Dakougna).
Entraîneur : Pascal Dagany.

En s’inclinant, dimanche, à Narbonne (1-0), l’Entente sportive Paulhan/Pézenas, toujours en course pour la montée en CFA 2, s’est compliquée la tâche dans cette perspective. Et au lieu de se rassurer, deux semaines avant la fin du championnat, il lui faudra jouer le coup jusqu’au bout non seulement face à Aigues-Mortes, le 10 mai mais aussi à Albères/Argelès, le 17 mai (lire ci-dessous). Cette défaite en terre narbonnaise conjuguée à la nette victoire mendoise à Uzès/Pont-du-Gard II (2-4) n’arrange rien.
Narbonne, pourtant battu en match en retard le 1er mai sur son terrain face à Aigues-Mortes (0-1) et distancé de ce fait pour la course à l’accession, aurait pu ce dimanche, être démobilisé. Mais non, les Audois furent beaucoup plus incisifs que leurs adversaires. « Nous ne sommes pas vraiment rentrés dans ce match, soulignera Pascal Dagany, l’entraîneur héraultais à l’issue de la rencontre. « Narbonne a toujours été une équipe difficile à manœuvrer, tant chez nous qu’ici. » Et si à l’aller, les deux équipes s’étaient neutralisées (0-0), le match retour a vu des Narbonnais très entreprenants à l’image de leurs attaquants Hichem Chalkha et Mahieu, sans oublier le virevoltant avant-centre Riera. Et il faut un Véziat vigilant dans les buts pour faire bonne garde.
Peu avant la pause, Oroque, touché à la cuisse devra laisser sa place au jeune Dakougna (43e). Et c’est juste à la reprise que Narbonne va ouvrir la marque par Mahieu (1-0, 46e) qui d’un tir à ras de terre, ajuste Véziat. A l’image de Lalaoui, de retour de blessure, les joueurs de l’ESPP vont réagir mais timidement. Excepté un beau tir de Titimal (75e) qui voit le gardien Robert effectuer une belle parade. Ce sera là, la seule véritable occasion de but héraultaise. Qui n’aboutira pas.. Non, ce dimanche, ce n’était pas le jour de l’ESPP !
HENRI DE RUYVER
hderuyver@midilibre.com

 

 marquer comme non lu 

PHB : ESPP2 :1 - LAVERUNE:2 . 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Uzes Veziat

 

---------------------------------------------

WEEK - END du 25 et 26 avril

DH : ESPP : 2   - UZES  : 1à 15 h Stade des Laures à PAULHAN

Equipe victorieuse d' Uzes

 EQUIPE VICTORIEUSE CONTRE UZES

 

Paulhan/Pézenas fait le jeu et gagne   PAULHAN/PÉZENAS : 2
UZÈS/PONT-GARD II :1
A Paulhan, stade des Laures.
Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Julien Antoine.
Buts pour l’ESPP : Ybnou (30e), Dakougna (47e).
Pour Uzès : Guider (64e).
Avertissements à l’ESPP : Titimal (35e), Oroque (41e).
A Uzès : Fabre (23e), Boukhari (35e).
Expulsion à Uzès : Falaq (90e). Après un quart d’heure de mise en route, dans lequel le gardois Guider se présentait face à Véziat mais ratait son lob, l’ES Paulhan/Pézenas mettait son emprise sur le match. Ybnou sur coup-franc trouvait le poteau, tout comme Dakougna sur un centre à ras de terre de Taillan juste après. Le remuant Medjkane s’échapait ensuite sur la gauche, éliminait le gardien et servait Ybnou qui trouvait le cadre (1-0, 30e). Accroché dans la surface, Taillan résistait mais Pommier sortait la balle sur sa ligne. A la reprise, les Héraultais accéléraient et Chammard détournait du bout des gants la tête de Dakougna. Servi par Camara, l’avant-centre seul face au goal plaçait le ballon sous la transversale (2-0, 47e). Le leader avait alors une maitrise totale du ballon et du jeu. Medjkane butait sur Chammard, un portier gardois qui intervenait ensuite devant Taillan puis Dakougna seul aux 6m. Mais au plus fort de la domination locale, Ech Chergui vraisemblablement hors-jeu filait sur la droite et servait Guider pour la réduction de l’écart (2-1, 64e). Le jeu s’équilbrait alors, mais plus rien n’était marqué

Article Mendez Alain

 

Réactions de joueurs :

Laborde : " nous avons montré que nous avons un groupe de qualité. Malgré les nombreuses absences nous avons produit du beau jeu face à une équipe qui ne devrait pas occupé les  dernières places vu son effectif. Le coach peut compter sur tout le monde. Bravo à tous, plus que 3 finales.Je suis contente pour jordan, il mérite son but  et tous ses sacrifes".

Oroque : " heureux de cette victoire qui nous maintient dans une série positive. on a eu un bon contenu dans le jeu et l'état d'esprit. il faut continuer ainsi lors de notre déplacement à Narbonne qui sera difficile. Mais on a préparé ce match de la meilleure des manières avec cette victoire. On va faire une bonne semaine afin d'être prêts pour ce match".

Poueys : "Nous sommes satisfaits même si le score ne reflète pas la physionomie du match . on touche 2 fois la barre, on s'est créé beaucoup d'occasions.On aurait du marquer beaucoup de buts, au contraire nous nous sommes trouvé en difficulté avec ce but  encaissé sur hors jeu. La victoire est incontestable, ce qui nous permet de rester en tête et de se rapprocher du but final.

 

__________________________________

 

PHB : MAUGIO : 3- ESPP2 :0 à 15 h.

WEEK-END du 18 et 19 avril

DH : Perpignan OC : 1 - ESPP : 2

PHB : ESPP2 :1- Lamalou :2

L'ETOILE SE SORT DU PIEGE CATALAN

Il est de plus en plus difficile pour les hommes de Dagany de s'imposer chaque semaine face à des équipes qui veulent tomber le leader . Perpignan a rapidement ouvert le score à la 1ère minute par Loucif qui a pris la défense des  visiteurs de vitesse.Ybnou sur coup de pied arrêté égalisera à la 8 ème.  Dans un match difficile Paulhan Pézenas gardera ses nerfs et la maîtrise du jeu pour s'imposer 2 à 1 grâce à un but de Taillan à la 74 ème. Avec cette victoire les Héraultais restent leader de leur groupe à 4 journées de la fin. La PHB s'est inclinée 1 à 2 à Lamalou. Les hommes de Guérin avaient pourtant égaliser en fin de rencontre, maisl'arbitre n'a pas vu que la balle avait franchi la ligne. Vite la vidéo, même en PHB !!!!

 

Des réactions de joueurs.

Laborde  : " C'est une performance d'avoir gagné ce week-end face à une équipe agressive et déterminée à nous faire tomber. Nous avons su répondre présents mamgré une entame de match délicate. Nous sommes une équipe avec du caractère et avons su réagir. Il nous faut agir de la même façon contre Uzes Pont du Gard. Bravo au groupe plus que 4 finales à jouer."

Oroque " On est très content d'avoir gagné. On s'attendait à un match , difficile et il l'a été. Nous sommes mal rentrés dans cette rencontre mais nous avons fait preuve d'une grosse force mentale pour l'emporter sans s'affoler.Quand on est un peu moins bien, comme pour mon cas aujourd'hui, c'est important d'avoir de la solidarité autour de soi.Mention spéciale à Ybnou, il a été énorme."

Gamondès : " victoire importante à l'extérieur où il n'est pas facile de s'imposer. Nos concurents sont toujours à 4 points. Maintenant place au match contre Uzès avec victoire obligatoire."

 

 -------------------------------------

WEEK-END DU 11 et 12 avril

Samedi 11 à 17h30 DH : ESPP :3 - BAGNOLS: 0

 

L'ETOILE RETROUVE SON JEU ET S'IMPOSE.

 

 

 Bagnols Poueys

 

Poueys marquele 3ème but

 L'étoile a dominé ce match dans tous les comm partiments du jeu : physique,tactique technique, maitrise nerveuse, sérénité, fair play. Le score aurait du être plus lourd si la réussite avait été au rendez-vous. L'après Mende a été géré et négocié sans problème.

 

 

 

Paulhan/Pézénas maitrise Bangnols de bout en bout

Pauhan/Pézénas 3

Bagnols 0

 

Au stade des Laures à Paulhan.

Mi-temps : 1-0

Arbitre : M. Bertrand Demanne.

 

 

Buts pour Paulhan/Pézénas : Poueys (10e puis 87e), Taillan (67e).

Avertissement à Paulhan/Pézénas : Taillan (62e).

A Bagnols :Benchemoul (21e puis 40e), Tarhouni (26e), Delprat (59e), Garcia Seyfried (84e).

Exclusion à Bagnols : Benchemoul (40e).

Paulhan/Pézénas : Véziat, Gamondes, Astier, Kaboré, Laborde, Oroque, Taillan, Ybnou-Charaf, Poueys, Lalaoui, Medjkane (Dakougna, Camara, Titimal).

 

Après le revers à Mende lors de la précédente journée, les Héraultais avaient à cœur de se relancer par une victoire, et c'est chose faite de la meilleure des manières. Au bout de quelques minutes, Poueys ouvrait la marque dans la surface, après une action collective rondemment menée par Oroque et Lalaoui. Dans les cinq minutes qui suivaient, les locaux pouvaient tuer le match, mais Poueys qui pouvait scorer préferait centrer en retrait pour Medjkane qui butait sur le goal. Peu après, sur un corner, Lalaoui seul au second poteau voyait sa tête filer au dessus de la barre. En fin de première période, les Gardois perdaient un joueur pour un second jaune, tandis que Lalaoui quittait la pelouse sur blessure. La deuxième mi-temps était alors à sens unique pour les leaders. Ponzio faisait comme il pouvait pour tenir le score. Les visiteurs tentaient de réagir sur contre-attaque par Charpail, mais Véziat sortait sa frappe en corner. Après l'heure de jeu, Taillan plus rapide que les défenseurs se saisissait de la balle et ajustait le gardien gardois. Les actions de buts n'en restaient pas là et Ybnou butait sur le poteau. Poueys perdait ensuite deux duels face à Ponzio. Mais c'était de courte durée. En fin de rencontre, l'attaquant Paulhanais/Piscénois parti à la limite du hors-jeu à hauteur de la ligne médiane, s'emmenait la balle avant d'inscrire d'un tir à ras de terre son second but de la soirée. Paulhan/Pézénas conforte ainsi sa première place au classement.

DAMIEN SINTES

bagnols lalaoui

 

Lalaoui a mené sa bande à la victoire

 Dimanche 12 à 15 h PHB : ESPP2 : 3 - Alignan :2.

ESPP victoire contre Alignan

VICTOIRE IMPORTANTE DE LA BANDE à GUERIN.

Le match démarre sur les chapeaux de roue, Arribat se crée une occasion de but dès la première minute de jeu , mais le gardien Alignanais s'impose.Le jeu est équilibré , sur une sortie de Bonsignori l'arbitre siffle un penalty pour les visiteurs à la 31 ème minute. Alignan prend l'avantage au score. Juste avant la pause sur coup franc Paulhan Pézenas égalise. A la reprise les locaux motivés vont dominer et marquer 2 buts par Coche Joris pour mener 3 à 1. Sur le 3 ème but Joris reprend un tir d'Astruc qui a heurté la barre .En fin de rencontre Alignan réduira le score. Cette victoire permet à Paulhan Pézenas de sortir de la zone de rélégation.

 

 

--------------------------------------------

WEEK - END du 28 et 29 mars

DH : Mende : 2 -ESPP  : 0 

PHB: ESPP2  : 0- BOUZIGUES :6

PREMIERE DEFAITE POUR L'EQUIPE FANION.

 ybnou grande motte

WEEK-END du 21 et 22 mars

DH : ESPP : 5-LA GRANDE MOTTE:3 à 15 h à Pézenas

PHB : LAMALOU - ESPP2 à 15 h à Lamalou.Reporté

joie grande motte

VICTOIRE DAGANTESQUE DE L'ETOILE CONTRE LA GRANDE MOTTE !!!

Dagany a encore une fois grâce à son coaching et son charisme su remettre son équipe sur les rails. Les équipiers de Lalaoui surpris d'entrée par l'adversaire et victimes de maladresses tant offensive que défensive ont raté leur première mi temp)s et sont rentrés au vestiaire à la pause en ayant encaissé 3 buts. Situation catastrophique pour l'issue de la rencontre, mais cétait sans compter sur l'effet Dagany. Pendant ce court temps de la mi-temps le coach a su remobiliser les troupes et a proposé un changement tactique en passant à 3 défenseurs qui a permis au groupe d'inverser la physionomie du match et de" s'imposer 5 à 3. Dans le public après les doutes et les critiques c'est l'euphorie qui s'est imposé aux spectateurs. Les joueurs étaient heureux à la fin de la rencontre.Pour Laborde le taulier de la défense : " Nous avons vu une équipe qui refuse la défaite. J'aime cet état d'esprit et le mental dont nous avons fait preuve. Je suis fier de mes équipiers, en plus le public était au rendez-vous."Oroque était le joueur le plus prolixe : " Comme après chaque victoire on étaiit heureux, mais celle là elle est encore plus belle vu le scénario. Nous avons démontré de sacrées valeurs mentales, on continue à garder cette envie de la gagne et notre bonne dynamique. Je tiens à dire aussi que le coaching a été payant." Les valeurs mentales, le coaching gagnant, le soutien du public sont les trois éléments qui revenaient en boucle à l'issue de cette victoire énorme. Avant d'aller défier Mende chez lui, l'étoile s'est mise dans les meilleures conditions pour ce nouveau défi. La PHB n'a pu disputer sa rencontre à Lamalou à cause de la pluie.

 VICTOIRE DAGANTESQUE.

Cette victoire si enne est celle d'un groupe qui a su se révolter, elle est surtout celle du coach DAGANY qui à la mi temps a su remobiliser ses soldats.

PAULHAN/PÉZENAS 5
LA GRANDE-MOTTE 3
Stade municipal de Pézenas.
Mi-temps: 0-3.
Arbitre: Miguel Quilès.
Buts pour Paulhan/Pézenas: Oroque (51e, s.p.), Kaboré (59e), Taillan (64e), Lalaoui (73e), Ybnou-Charaf (90e).
Buts pour La Grande-Motte: Ramdani (2e), Ajjaji (14e), Zahar (25e s.p.)
Avertissements à La Grande-Motte: Joqueviel (59e), Silvestre (90e).
PAULHAN/PÉZENAS: Véziat, Astier, Gamondès, Kaboré, Laborde, Oroque, Titimal, Ybnou-Charaf, Taillan, Lalaoui, Medjkane (Machot, Camara, Cissé). Ent.: Dagany.
LA GRANDE-MOTTE: Fort, Mallouki, Dubois, Silvestre, Joqueviel, Hammouti, Zahar, Weyders, Ajjaji, Ramdani, Ben Rabia (Frontori, Liautaud, Najhi). Ent.: Saccheti.

Irrésistibles pendant la première demi-heure, les visiteurs pensaient avoir fait le plus dur en virant à la pause avec trois buts d’avance devant un public incrédule. Mais le leader Paulhan/Pézenas recollait en 20’, avant de s’imposer 5-3 à l’issue d’un match, et d’un scénario totalement fou.
Hammouti était accroché à l’entrée de la surface, et Ramdani sur le coup franc ouvrait le score (0-1). Libérés, les visiteurs profitaient des largesses défensives d’un adversaire sous pression, pour doubler la mise. Ben Rabia interceptait un ballon, le glissait à Ajjaji qui ajustait Véziat (0-2). Après avoir éliminé deux joueurs, Ajjaji était accroché dans la surface par Kaboré, et Zahar transformait le penalty.
Remontés, à la pause, les locaux revenaient avec une défense à trois et des envies de rectifier le tir. Taillan accroché par Fort obtenait un penalty, et Oroque réduisait l’écart (1-3). Taillan sur coup franc trouvait Kaboré qui marquait en force (2-3), puis Lalaoui s’arrachait côté droit pour centrer sur la tête de Taillan (3-3). Véziat sortait deux ballons en angle fermé sur des tirs de Ajjaji puis de Liautaud, avant que Paulhan/Pézenas ne prenne l’avantage sur un centre de Taillan, poussé de la tête dans les filets par Lalaoui cette fois (4-3). Dans les arrêts de jeu, Ybnou-Charaf en contre venait même “planter” un 5e but bien sévère pour les visiteurs (5-3). article Mendez Alain

 

----------------------------------------------

WEEK-END du 14 et  15 mars

DH : ESPP :1 - POUSSAN : 0 samedi 17 au stades Laures.

PHB : ESPP2 - CERS dimanche 15 h au stade des Laures.MATCH NON JOUE.

 equipe victorieuse contre poussan

 

 

Humour goal travaux

Il a failli faire échouer la victoire de l'ESPP

BIZARRE,BIZARRE, VOUS AVEZ DIT BIZARRE !

Oui, le football est parfois bizarre. Paulhan Pézenas vient de rencontrer 2 fois en quinze jours les voisins de Poussan. Cette équipe qui se fait atomiser un peu partout actuellement, s'est par deux fois battues bec et ongle contre les sang et or. Regroupés en défense , refusant le jeu les Poussanais se sont inclinés sur des petits scores contre le leader.Le dernier match a ressemblé à une attaque défense. Les locaux avaient beau tout essayer : passer par les côtés, par l'axe, dribbler, frapper, la balle éprise de liberté ne voulait pas s'enfermer dans les cages. Ce match était crispant surtout pour les joueurs qui ne trouvaient pas la solution malgré toutes les tentatives. Il a suffit d'un changement de joueurs pour débloquer la situation d'une rencontre au cours de laquelle Véziat le portier des locaux a du s'ennuyer. Enfin les 4 points sont là et c'est dans des matchs compliqués que se forge le moral des troupes. Félicitations à la bande à Lalaoui qui a su faire preuve de patience.

Paulhan/Pézénas se contente d'un seul but

 Humour goal coup

Descormes le héros Poussanais

Paulhan/Pézénas 1

Poussan 0

Au stade des Laures à Paulhan.

Mi-temps : 0-0

Arbitre : M. Jerôme Capdevielle.

But pour Paulhan/Pézénas : Titimal (65e).

Avertissement à Paulhan/Pézénas : Laborde (62e).

ESPP : Veziat, Titimal, Gamondes, Kaboré, Laborde, Oroque, Camara, Ybnou, Taillan, Lalaoui, Medjkane (Astier, Machot, Poueys).

Poussan : Descormes, Cabrera, Archimbeau, Jeremy Garcia, Gervais, Munoz, R. Garcia, El Kessili, Jeremie Garcia, Benkhaled.

 

La partie a ressemblé hier soir à une véritable attaque-défense pendant 90 minutes. Les Poussanais démarraient le coup d'envoi avec 10 joueurs sur le terrain, dont leur gardien habituel en joueur de champ. Mais avec leurs moyens, les visiteurs se sont bien défendus face aux Paulhanais/Piscénois, qui ne parvenaient à ouvrir le score durant la première période. Le véritable héros du match, c'est le jeune gardien Descormes, âgé de 18 ans, qui a écoeuré les attaquants adverses. Dès les premières minutes, il dégageait en corner d'une claquette un coup-franc de Taillan. C'est ensuite Camara qui venait buter sur le Poussanais. Avant que Lalaoui ne se présente à son tour face au gardien qui contrait une première frappe du capitaine local. L'attaquant de l'ESPP suivait son action et retirait, mais cette fois-ci le poteau se chargeait de renvoyer le cuir.

Au retour des vestiaires, Descormes était encore à l'oeuvre et sauvait son équipe sur une frappe de Camara. Jusqu'à cette soixante-cinquième minute. Medjkane débordait et centrait en retrait pour Titimal qui ne se posait pas de questions et frappait. Descormes détournait le ballon qui tapait le poteau avant de rentrer. Le plus dur était fait. Pourtant, aucun autre but n'était marqué jusqu'au coup de sifflet final, malgré un coup-franc de Lalaoui sur la transversale et une tête de Kaboré sauvée sur sa ligne par un visiteur.

article Damien Sintès.

Quelques réactions de joueurs.

Cissé " Ce match n'a pas été facile, ils n'ont fait que défendre. Tout le monde veut nous tomber. Soyons modestes et retenons les 4 points."

Gamondès: " Difficile de venir à bout de cette équipe qui est restée derrière et a refusé le jeu.On est tombé sur un bon ardien et nous avons eu du mal à trouver la solution.L'essentiel est là avec une victoire de plus au bout."

Laborde : " Nous sommes satisfaits du résultat face à une équipe très regroupée et valeureuse. nous avons dominé toute la partie avec normément d'occasions sans concrétiser. Il n'y a pas de match facile. Le principal c'est les 4 points. félicitations aux joueurs Poussanais. Ils ont beaucoup de mérite. Restons concentrés, la route est encore longue.".

Oroque : "Match compliqué, du fait qu'ils étaient regroupés derrière et sur un terrain glissant.Il y avait de l'imprécision dans les derniers gestes. Malgré un grand nombre d'occasions manquées on a réussi a marquer un but et empocher les 4 points ce qui est le plus important."
 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------

SAMEDI 7 MARS à 18 H à CARCASSONNE

DH : CARCASSONNE : 1- ESPP: 2

DIMANCHE 8 MARS à 15 h à MAGALAS

PHB : MAGALAS - ESPP2

L'ETOILE SOUVERAINE ET SEREINE S'IMPOSE EN VRAI LEADER.

En s'imposant 2 à 1 ce samedi à Carcassonne l'étoile sportive conserve son petit matelas d'avance sur ses poursuivants Narbonne et Mende. En plus de la victoire les hommes de Dagany ont produit du jeu de qualité. Taillan et Ibnou sont les 2 buteurs qui ont parachevé le travail collectif qui a permis à Paulhan Pézenas de mener 2 à 0 avant d'encaisser un but en fin de match. Dans le vestiaire des héraultais on sentait la satisfaction du résultat et surtout de la manière. Poueys confiait : "nous avons fait un match sérieux et complet. Nous nous sommes mis en difficulté sur la fin , mais nous prenons les 4 points importants dans un match compliqué contre une équipe qu'il est toujours difficile de gagner. On va attendre les résultats de demain et  préparer notre match à domicile contre Poussan. Il faudra enchaîner." Même son de cloche chez Laborde : " Nous restons sur une belle série. Nous retrouvons notre fluidité dans le jeu. Nous avons aussi fait aussi preuve de mental sur la fin du match  après leur but. Mais nous avons maîtrisé le jeu de bout en bout. C'est bon pour la confiance."Oroque dont c'était le second match de reprise était lui aussi satisfait : "On est content, on continue sur une bonne dynamique de résultats positifs. On a été cohérent dans le jeu avec une bonne agressivité. C'est un match quasi parfaitmis à la fin, mais ça reste une très bonne prestation avec une victoire logique. Maintenant il faut préparer la venue de Poussan."Heureusement que les équipiers de Lalaoui se sont imposés au pied de la cité, car Narbonne et Mende ont aussi remporté leur match respectif. Les sang et or conservent leur avance au classement.

-------------------------------------------------

 

 

 SAMEDI 28  FEVRIER à 19 h à POUSSAN

DH : POUSSAN : 0- ESPP:2

perp joie

  

CONTRAT REMPLI POUR L'ESPP  .

Samedi 28 février les hommes du Président Mouton se sont imposés contre Poussan 2 à 0. Il était annoncé clairement qu'après sa déconvenue contre la Grande Motte les Poussanais auraient un sursaut d'orgueil et attendraient le leader de pied ferme. L'étoile a dominé ce match de bout en bout ayant la possession du ballon face à un adversaire qui refusait le jeu, restaiit regroupé en défense et procédait en contre et commettait de nombreuses fautes notamment sur le meneur de jeu Lalaoui. Les sang et or malgré de nombreuses occasions n'arrivaient pas à ouvrir le score en première mi temps. Dans sa causerie de la pause Dagany a bien calé la situation : " Nos adversaires ne s'entraînent pas, ils vont craquer, soyez patients. Ils sont regroupés, utilisons les côtés ç a va passer. Restez placés en défense, ils jouent le contre. J'ai confiance en vous, lachez vous, répétez ce que vous faites à l'entrainement. Mettez plus de rhytme."A la reprise les consignes sont appliquées, le jeu est écarté et 2 buts concrétiseront la supériorité des visiteurs. Monsieur Daumas qui a dirigé cette rencontre avec beaucoup de psychologie, ne distribuant pas de cartons malgré les nombreuses fautes des locaux aurait pu siffler un penalty en faveur des Paulhan Pézenas en première mi - temps. Les équipiers de Lalaoui sont toujours invaincus et leader avec 6 points d'avance sur ses poursuivants directs et ont eu le plaisir de récupérer Oroque Jean Marc au milieu qui était heureux à la fin de la rencontre : "forcément satisfait, car c'était comme tous les autres un match important , d'autant plus que c'était à l'extèrieur contre une équipe en révolte.Le résultat est mérité au vu de la maîtrise du ballon et du nombre d'occasions. Pour ma part je suis content d'avoir pu jouer t  out le match même si ça était un peu dur physiquement à la fin. Mais ça m'a permis de reprendre du rythme et de préparer la suite de la compétition."Poueys était tout aussi satisfait surtout après le nul de Mende ; "Très bon résultat car Narbonne ne jouait pas et Mende a fait le nul. Nous avons été patient, ce qui a permis de faire la différence en deuxième mi-temps. Nous avons été sérieux défensivement, à nous de continuer pour être au rendez vous mi mai.".

LES HOMMES DE LA VICTOIRE

 

Equipe contre Poussan

Perpignan bas vernet jeune

 

WEEK-END 21 et 22 FEVRIER

DH : ESPP : 1- PERPIGNAN BAS VERNET :0

Stade Municipal de Pézenas.

PHB : ESPP2 :0- MEZE FC :2

perpignan bas vernet

L'ETOILE RENOUE AVEC LA VICTOIRE.

Du vent, du vent, et toujours du vent.Il était très présent cet ennemi des footballeurs qui a contrarié la qualité du jeu.Les sang et or ont réalisé l'essentiel en empochant les 4 points de la victoire.Au stade municipal de Pézenas.
Mi-temps : 0-0.
Arbitre : M. Yazid El Mrabet.
But : Ybnou-Charaf (61e).
Avertissement à Perpignan Bas Vernet : Texido (40e).
ES Paulhan/Pézenas : Véziat, Gamondes, Touron, Kabore, Laborde, Ybnou-Charaf, Titimal, Tailland, Poueys, Laloui, Medjkane (Coche, Camara, Machot),
Perpignan Bas Vernet : Delprado, Zerkoune, Khaïroun, Gueye, Belmaziz, Bernari, Ghabi, Diop, Da Silva, Orain, Texido (Otmani, Sebahoui, Charti).
 

Le leader de la Division d’Honneur a eu besoin d’un coup de pied arrêté, à l’heure de jeu, pour venir à bout de Perpignan Bas Vernet hier par un après-midi très venté, peu propice à la pratique d’un beau football.
Les locaux se créaient vite une grosse occasion par Laloui, servi dans le coeur de la défense adverse qui n’arrivait pas à tromper Delprado. Le portier perpignanais se blessait d’ailleurs au visage dans un choc avec son capitaine Texido, occasionnant  sur le coup un long arrêt de jeu. Avec le vent, les visiteurs étaient dangereux sur un corner direct de Orain, qui obligeait Véziat à boxer la balle sur sa ligne. Mais au fil des minutes, les Héraultais mettaient le pied sur le ballon. Ils tentaient de poser le jeu  et se créaient quelques situations devant les buts en fin de mi-temps. Mais c’est sur un 0-0 plutôt décevant que les 22 acteurs regagnaient les vestiaires.
A la reprise, Paulhan/Pézenas profitait du vent pour investir le camp de son adversaire, mais il fallait une faute sur le capitaine Lalaoui, à 25m plein axe pour débloquer la situation. Ybnou-Charaf se chargeait du coup-franc, et expédiait la balle au ras du poteau de Delprado (1-0, 61e). Diop en contre s’échappait ensuite, mais croisait trop son tir pour des catalans qui ne craquaient pas. Il se découvraient même et laissaient des espaces aux locaux en fin de match. Delprado détournait  le ballon en corner surt un coup-franc de Tailland, Medjkane s’échappait, crochetait un défenseur mais tirait au dessus, enfin sur un raid d’Ybnou-Charaf, Machot voyait son ballon sorti du pied sur sa ligne par le gardien.
Commentaire Mendez Alain

 

------------------------------------------------

DIMANCHE 15 FEVRIER

CHAMPIONNAT DHR

FC CORBIERES MEDITERRANEE :2 - ESPP : 2

L'ESPP LAISSE 2 POINTS DANS L'AUDE !

Ce résultat peut être analyser avec la philosophie du verre à moitié plein et à moitié vide qui permet dêtre satisfait ou décu selon que l'on voit le liquide ou le vide qui se trouve au dessus.On peut aussi penser qu'un nul à l'extèrieur est un bon résultat, surtout contre une équipe qui lutte pour son maintien. Mais si on considère qu'à 4 minutes de la fin grâce au but de Laborde , 4 points étaient dans l'escarcelle des visiteurs on peut être frusté. Ce qui est rassurant c'est la qualité de jeu retrouvé en première mi-temps.Mis à part Narbonne qui a gagné et reprend 2 points à l'étoile, les autres équipes n'ont pas su profité de la contre performance des hommes de Dagany. Une certitude, dimanche à domicile il faudra s'imposer contre Perpignan Bas Vernet.

-----------------------------------------------------

 WEEK-END du 31 janvier et 1 Février

DH: ESPP - Lattes dimanche 15 h à Pézenas

PHB Corneilhan - ESPP2 dimanche 15 h en déplacement

 

 

----------------------------------------------

DIMANCHE 25 JANVIER

DH :  ESPP :0 - ARGELES : 0

PHB : SETE SOCIAL : 1 - ESPP2 : 0

L'ETOILE NE REUSSIT PAS A CONCRETISER SA DOMINATION.

Dimanche 1 Fevrier

DH : ESPP : 1-Lattes:2

PHB : Corneilhan : 0 - ESPP2 :

 

L'ETOILE S'IMPOSE A DOMICILE ET CONSOLIDE SA PLACE DE LEADER.

  

PAULHAN/PÉZENAS          1
LATTES                         0
Au stade municipal de Pézénas.
Mi-temps : 1-0
Arbitre: M. Michaël Talavera.
But pour Paulhan/Pézénas : Medjkane (5e).
Avertissement à l’ESPP : Cissé (35e).
Avertissement à Lattes :  Amann (44e).
Paulhan/Pézénas : Veziat, Titimal, Kaboré, Laborde, Touron, Cissé, Coche, Ybnou-Charaf, Poueys, Eddahbi, Medjkane (Dakougna, Bermond, Gasc).
Lattes : Crespin, Cadeilhan, Errif, Dodeuil, Dubois, El Homairi, Allione, Amann, Babin, Belkaid, Sansone(Lekhlifi, Nembot, Colin).

LA COUPE

veziat lattes

 

 

PLACE A LA COUPE DE FRANCE POUR L'ESPP.

Anduze : 3 - ESPP : 2

L'étoile sportive victime du coup du bambou à Anduze.

Un peu de suffisance, un manque de combativité, des occasions ratées, un adversaire de qualité avec la volonté de se qualifier : voici les ingrédients de la défaite de l 'étoile. La déception a fait place à l'espoir dans le camp Héraultais.

PHOTOS

Anduze Laborde

 

VICTOIRE AUX TIRS AU BUT DE L'ESPP CONTRE LATTES.

 Il était annoncé que la victoire serait difficile dans ce match de coupe contre Lattes. Malgré une domination importante et une supériorité technique indiscutable l'étoile a du attendre la loterie des tirs au but pour se qualifier. Cette victoire est "Véziatesque" puisque c'est le gardien Veziat qui en arrêtant 3 penalty a offert la qualification à son équipe. Cette victoire bien que durement acquise laissait place à la satisfaction dans le vestiaire des vainqueurs. Le défenseur  Laborde était très réaliste : " il a fallu attendre les tirs au but pour se défaire de cette jeune équipe de Lattes. Ils n'ont pas démérités. Nous avons poussé tout le long du match en vain. Nous retiendrons notre maîtrise du jeu et surtout la qualification. Un match de coupe celà se gagne, quelle que soit la manière. Félicitations à Rémy pour son impressionnante  séance de penalty". Tout est résumé dans cette déclaration , avec bien sur la performance que représente les 3 tirs au but stoppés par le portier local.

 PHOTOS DU MATCH

Football -3e tour de la coupe de France

 

Titre : Paulhan/Pézenas se qualifie

PAULHAN/PEZENAS (CFA2) : 1

LATTES (DH) : 1

Stade municipal de Pézenas.

Paulhan/Pézenas (CFA2) élimine Lattes (DH) 3 tirs au but à 0 (1-1 à l’issu du temps règlementaire et de la prolongation).

Arbitre : M. Sofien Benchabane.

But pour Paulhan/Pézenas : S. Taillan (64e).

Pour Lattes : Guicheteau (61e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas : Kabore (49e), S. Taillan (97e), Laborde (103e).

A Lattes : Cadeilhan (78e), Crespin (séance de tab).

Expulsion à Paulhan/Pézenas : Eddahbi (90e+4).

A Lattes : Handachy (90e+4).

ES Paulhan/Pézenas : Véziat, R. Taillan (puis Astier, 83e), Bensaïd, Kabore (puis Titimal, 66e), Laborde, Bileck, Eddahbi, Camara (puis Oroque, 96e), S. Tailla, Lalaoui, Ybnou-Charaf.

AS Lattes : Crespin, Cadeilhan, Amalou (puis Guicheteau, 45e), El Homaïri, Campos, Belhadj, Satgun, Amann, Babin, Belkaïd (puis Handachy, 81e), Lekhlifi (puis Papon, 66e).

 

Paulhan/Pézenas a bataillé pendant 120’ pour tenter de déborder Lattes, hier. Mais malgré une écrasante possession de balle, le club de CFA2 a dû attendre la séance de tirs aux buts… et les 3 arrêts de Véziat sur les trois premiers tirs de Satgun, Guicheteau et Belhadj pour se qualifier.

Satgun pour les visiteurs tirait le premier et Véziat claquait la balle en corner, avant de détourner le coup-franc de Belhadj. Les Lattois, bien en place, choisissaient de laisser la possession à des adversaires. Ybnou-Charaf repiquait dans l’axe et tentait sa chance des 18m, puis le meneur de jeu Lalaoui, sous haute surveillance hier, frappait à son tour mais à chaque fois le ballon frôlait le cadre.

(A la reprise, Crespin sortait de sa surface pour contrer Sébastien Taillan qui filait au but. Les joueurs de DH reculaient, mais exploitaient toutes les opportunités de contre. Lekhlifi servait Guicheteau entré en jeu à la mi-temps, mais Véziat se couchait sur la volée de l’attaquant qui, un peu après, trouvait cette fois le cadre. Sur un coup-franc excentré, Guicheteau enroulait la balle qui finissait lucarne opposée (0-1, 61e). La réaction de l’ESPP était immédiate, Sébastien Taillan égalisait d’une tête piquée sur un centre de son frère Robin (1-1, 64e). Crespin d’un arrêt réflexe s’interposait ensuite devant Ybnou-Charaf, puis repoussait le tir de Titimal dans une fin de match où le club de CFA2 tentait d’emporter la décision. Titimal de la tête avait la balle de match, dans des arrêts de jeu fatals pour Eddahbi et Handachy exclus pour un excès de nervosité. Très fatigués, les lattois s’accrochaient à leur résultat nul en prolongation pour pousser leurs adversaires aux tirs au but, dans lesquels ils ne parvenaient pas à tromper une seule fois Véziat.

ALAIN  MENDEZ

 

 anglet veziat1

PLACE à LA COUPE POUR L'ETOILE SPORTIVE.

Après son début de championnat réussi, c'est sur la coupe de France que les hommes de Dagany et Martinez vont se concentrer. Tout le monde se souvient du parcours réalisé par les équipiers de Lalaoui, la saison précédente. C'est Lattes qui rendra visite aux «  sang et or «  dimanche à 15 h au stade municipal de Pézenas. L'année dernière , au cours de la même compétition, l'étoile avait éliminé les Lattois. Cette rencontre ne s'annonce pas facile , car contre Anglet , Dagany a perdu Habouch ( expulsion) et Eddahbi sorti sur blessure. Mais le groupe est suffisamment étoffé pour avoir la certitude qu'une équipe compétitive sera alignée dimanche. Même si la coupe est capricieuse et réserve souvent des surprises, la qualification semble être à portée des locaux. Les joueurs sont satisfaits de la victoire contre Anglet, mais restent lucides et conscients des erreurs à régler. Les propos de Lalaoui le confirme : "On est sur la continuité de notre début de saison, dans la rigueur, la solidité défensive et l'état d'esprit. même si on a subi par moment on a su rester costaud et solidaire dans les effots. Maintenant il faut continuer à travailler pour gommer des petites erreurs". Laborde est dans la même réflexion : " Nous avons très bien commencé le match avec la possession de la balle, qui s'est rapidement concrétisé par l'ouverture du score. Puis Anglet a poussé jusqu'à la mi temps avec beaucoup de coup franc et corner. A la reprise le match s'est équilibré jusqu'à l'exclusion sévère de Saïd. A 10 nous avons su rester solides avec des contres qui auraient du nous mettre à l'abri. Notre second but n'a pas découragé nos adversaires qui eux ont marqué sur une erreur défensive. Notre première victoire à domicile devant un public nombreux est là. Bravo à tous les joueurs pour leurs efforts, mais il faut encore travailler ". Peut – être les visiteurs feront les frais de cet état d'esprit qui règne du côté de Paulhan Pézenas. Le match initialement prévu à Paulhan aura lieu à Pézenas , car la tribune couverte permettra d'abriter les spectateurs en cas de pluie.

anglet moussa1

Football -3e tour de la coupe de France

 

Titre : Paulhan/Pézenas se qualifie

PAULHAN/PEZENAS (CFA2) : 1

LATTES (DH) : 1

Stade municipal de Pézenas.

Paulhan/Pézenas (CFA2) élimine Lattes (DH) 3 tirs au but à 0 (1-1 à l’issu du temps règlementaire et de la prolongation).

Arbitre : M. Sofien Benchabane.

But pour Paulhan/Pézenas : S. Taillan (64e).

Pour Lattes : Guicheteau (61e).

Avertissements à Paulhan/Pézenas : Kabore (49e), S. Taillan (97e), Laborde (103e).

A Lattes : Cadeilhan (78e), Crespin (séance de tab).

Expulsion à Paulhan/Pézenas : Eddahbi (90e+4).

A Lattes : Handachy (90e+4).

ES Paulhan/Pézenas : Véziat, R. Taillan (puis Astier, 83e), Bensaïd, Kabore (puis Titimal, 66e), Laborde, Bileck, Eddahbi, Camara (puis Oroque, 96e), S. Tailla, Lalaoui, Ybnou-Charaf.

AS Lattes : Crespin, Cadeilhan, Amalou (puis Guicheteau, 45e), El Homaïri, Campos, Belhadj, Satgun, Amann, Babin, Belkaïd (puis Handachy, 81e), Lekhlifi (puis Papon, 66e).

 

Paulhan/Pézenas a bataillé pendant 120’ pour tenter de déborder Lattes, hier. Mais malgré une écrasante possession de balle, le club de CFA2 a dû attendre la séance de tirs aux buts… et les 3 arrêts de Véziat sur les trois premiers tirs de Satgun, Guicheteau et Belhadj pour se qualifier.

Satgun pour les visiteurs tirait le premier et Véziat claquait la balle en corner, avant de détourner le coup-franc de Belhadj. Les Lattois, bien en place, choisissaient de laisser la possession à des adversaires. Ybnou-Charaf repiquait dans l’axe et tentait sa chance des 18m, puis le meneur de jeu Lalaoui, sous haute surveillance hier, frappait à son tour mais à chaque fois le ballon frôlait le cadre.

(A la reprise, Crespin sortait de sa surface pour contrer Sébastien Taillan qui filait au but. Les joueurs de DH reculaient, mais exploitaient toutes les opportunités de contre. Lekhlifi servait Guicheteau entré en jeu à la mi-temps, mais Véziat se couchait sur la volée de l’attaquant qui, un peu après, trouvait cette fois le cadre. Sur un coup-franc excentré, Guicheteau enroulait la balle qui finissait lucarne opposée (0-1, 61e). La réaction de l’ESPP était immédiate, Sébastien Taillan égalisait d’une tête piquée sur un centre de son frère Robin (1-1, 64e). Crespin d’un arrêt réflexe s’interposait ensuite devant Ybnou-Charaf, puis repoussait le tir de Titimal dans une fin de match où le club de CFA2 tentait d’emporter la décision. Titimal de la tête avait la balle de match, dans des arrêts de jeu fatals pour Eddahbi et Handachy exclus pour un excès de nervosité. Très fatigués, les lattois s’accrochaient à leur résultat nul en prolongation pour pousser leurs adversaires aux tirs au but, dans lesquels ils ne parvenaient pas à tromper une seule fois Véziat.

ALAIN  MENDEZ

 

Photos ESPP ANGLET





 





 

RESULTATS DU WEEK-END

La PHB s'est imposée 4 à 1 contre Valros .

La CFA s'est imposée 1 à 0 contre Martigues.

Les u 19 ont  perdu 6 à  2 à en gamberdella

Les U 17 ont perdu 5 à 1

Les U 15 ONT PERDU 2 à 1 contre Sète

JEUNES

Pour tous renseignements concernant l'école de foot, téléphonnez à la secrétaire Bastide Magali 0623336093.